Deux ex du chanteur R. Kelly décrivent leur vie avec lui

ENFER Et c’est assez glaçant…

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur R. Kelly
Le chanteur R. Kelly — WENN
  • En 2008, R. Kelly a été reconnu non-coupable de 14 chefs d’accusation pour possession d’images pédopornographiques.
  • En 2017, trois couples ont accusé R. Kelly de détenir leurs filles dans une « secte abusive ».
  • Les parents accusent R. Kelly d’avoir fait du lavage de cerveau sur leurs filles et de les maintenir à l’état d’esclaves sexuelles.

Deux jeunes femmes, Asante McGee et Kitti Jones, étaient les invitées de l’émission Megyn Kelly, Today, pour évoquer leur quotidien passé avec le chanteur R. Kelly. Ce dernier est une nouvelle fois au centre de sérieuses accusations venant de nombreuses femmes et de leurs parents qui l’ accusent de leur avoir lavé le cerveau pour en faire leurs esclaves sexuelles.

Ces deux nouveaux témoignages apportent une lumière toujours plus glauque sur la façon de vivre de l’artiste et son rapport aux femmes.

« Il fallait lui envoyer un texto à l’un de ses assistants, rien que pour demander à utiliser les toilettes, qui lui transmettait l’information parce que vous n’êtes pas autorisées à aller librement chez lui », a expliqué Asante McGee. Elle a également ajouté : « [R. Kelly] essaie de dire que votre famille est jalouse que vous soyez avec lui, que votre famille veut être avec lui, que vous êtes heureuse et que vous devez faire ceci ou cela. Et si tu lui désobéis, il fait semblant de pleurer pour attirer ta sympathie ».

« Papa »

De son côté, Kitti Jones, qui affirme avoir vécu deux ans avec le chanteur dans sa maison d’Atlanta, a expliqué que R. Kelly a des demandes très spécifiques. « Il fallait l’appeler Papa… Si vous ne le faisiez pas, vous aviez des ennuis », a-t-elle ajouté.

La jeune femme a également détaillé d’autres règles imposées par le chanteur. « Je devais porter des pantalons de survêtement, je devais me lever quand il entrait dans la pièce, je devais être sur son forfait téléphonique. Il mettait beaucoup de ses copines sur son forfait, comme ça il pouvait contrôler à qui tu parlais, à quelle fréquence tu parlais à ta famille, ce que tu envoies, des trucs comme ça », a-t-elle raconté.

Suite à l’émission, R. Kelly a fait parvenir un communiqué à Today pour démentir ces allégations et affirmer qu’on en veut à son argent.