Royal Baby 3: Louis est passé à deux doigts de ne pas être prince (et de se transformer en crapaud)

HERITAGE Le petit Louis aurait bien pu finir manant, si son arrière-grand-mère la reine d'Angleterre n'avait pas lancé de grosses réformes sur sa succession au trône...

C.B.

— 

Le prince William, Kate Middleton, duchesse de Cambridge, et leur troisième enfant, Louis Arthur Charles, le 23 avril 2018 à Londres.
Le prince William, Kate Middleton, duchesse de Cambridge, et leur troisième enfant, Louis Arthur Charles, le 23 avril 2018 à Londres. — Isabel INFANTES / AFP

Et dire que Son Altesse Royale le Prince Louis de Cambridge a failli s’appeler simplement Loulou… Heureusement, ça ne sera pas le cas. Merci qui ?  Elizabeth II, qui a, en 2013, changé la loi de succession à la couronne qui datait de 1917.

Selon cette loi, seuls le monarque, ses enfants, petits-enfants et le premier arrière-petit-fils héritier obtenaient le privilège d’être appelés prince et princesse. Le prince George aurait donc bien reçu un titre, mais ses frères et sœurs plus jeunes se seraient de leur côté fait appeler Lady Charlotte Mountbatten-Windsor et Lord Louis Mountbatten-Windsor.

Les filles remises à leur place

Dans ce même texte, les filles passaient après les garçons, et si le premier enfant de Kate Middleton et du prince William avait été une fille, elle n’aurait pas eu droit à un titre, contrairement à son éventuel petit frère. Les petits princes et princesses peuvent donc dire merci à leur arrière-grand-mère. Elizabeth II, cette progressiste.

>> Quelle éducation offriront Kate Middleton et le prince William au Royal Baby 3?

>> Comment a fait Kate Middleton pour apparaître pimpante sept heures après l’accouchement?