Les héritiers de Prince portent plainte contre un hôpital et une pharmacie

PROCES Selon eux, ils sont coupables de ne pas avoir traité l’artiste correctement avant sa mort…

20 Minutes avec agences

— 

Prince au Bryant Park en 2006 pour l'émission Good Morning America
Prince au Bryant Park en 2006 pour l'émission Good Morning America — WENN

Alors que les enquêteurs ont annoncé qu’aucune charge criminelle ne serait retenue pour la mort de Prince, la famille de l’artiste a décidé d’attaquer l’hôpital où il était traité ainsi que la chaîne de pharmacies Walgreens.

A post shared by PRINCESTAGRAM (@prince) on

En effet, le Trinity Medical Center où le chanteur a été hospitalisé en urgence après une overdose en avril 2016 n’aurait pas su lui promulguer le traitement adéquat. À ce titre, les héritiers accusent certains médecins de ne pas avoir identifié le médicament responsable de l’overdose, comme le note RollingStone.

L’enquête patine

La semaine dernière, le procureur du comté de Carver, Mark Metz, a annoncé qu’après deux ans d’enquête sur la mort de Prince, la seule certitude concernait la prise de pilules de Vicodin contrefaites, contenant du Fentanyl.

Pour autant, les enquêteurs ne sont pas parvenus à savoir où Prince se les était procurées. C’est en cela que les héritiers ont choisi d’attaquer également deux pharmacies Walgreens implantées dans la Minnesota pour avoir « dispensé des narcotiques sous ordonnances » au chanteur sans raisons médicales.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Le nombre d'overdoses d'opiacés continue d'augmenter