Les artistes Sting et Shaggy aux 60e Grammy Awards
Les artistes Sting et Shaggy aux 60e Grammy Awards — WENN

MUSIQUE

VIDEO. «C’est un terme si laid», Sting est fâché d’être accusé d’appropriation culturelle

Son album avec Shaggy dérange…

L’artiste britannique Sting est sous le coup des critiques à cause de l’album 44/876 inspiré des rythmes jamaïcains, et qu’il a sorti avec Shaggy. Bien que le duo entretienne une véritable « bromance », comme le chanteur l’a expliqué à la BBC, certains ont accusé l’ancien leader du groupe Police d’appropriation culturelle, à savoir utiliser des éléments d’une culture qui n’est pas la sienne.

Une accusation qui n’est pas du goût de Sting. « C’est un terme si laid. Pour moi, le reggae est quelque chose que je respecte, qui a de la valeur, que je prends au sérieux. C’est quelque chose dont j’ai appris. Je dois beaucoup à la communauté des bassistes reggae. Mon mentor spirituel et musical était Bob Marley, que j’ai connu, et j’ai véritablement l’impression de faire quelque chose d’authentique. Travailler avec Shaggy me donne aussi cette pureté. C’est une vraie star du reggae dancehall », a-t-il expliqué à la radio britannique.

La patte jamaïcaine, de Shaggy à Justin Bieber

Quant à Shaggy, il est fier que l’on puisse retrouver la patte jamaïcaine dans la chanson occidentale moderne, comme chez Justin Bieber. « Quand j’ai commencé, c’était vraiment dur de faire jouer du dancehall à la radio. Oh Carolina a été la première chanson dancehall à rentrer dans les charts britanniques et arriver au sommet. Maintenant, c’est un phénomène mainstream, c’est génial », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Tom Jones, Kylie Minogue, Sting... Elizabeth II va fêter ses 92 ans entourée de stars