Mort de Thierry Mugler : « Angel », robe chimérique, tailleur eighties… Le créateur en cinq créations iconiques

DECES Pendant près de quarante ans, le créateur a apporté son grain de folie à la mode, investissant la haute couture, le conte fantastique ou la pop culture

C.W.
— 
Corsets, costumes, haute couture... L’univers Mugler est à découvrir au musée des Arts décoratifs à Paris jusqu'au 24 avril 2022.
Corsets, costumes, haute couture... L’univers Mugler est à découvrir au musée des Arts décoratifs à Paris jusqu'au 24 avril 2022. — MEIGNEUX/SIPA
  • Manfred T. Mugler est décédé dimanche à l’âge de 73 ans.
  • Durant plus de quarante ans, le créateur a enchanté le monde de la haute couture et du spectacle.
  • « 20 Minutes » vous propose de découvrir cinq de ses créations iconiques.

Il était l’un des créateurs les plus extravagants et les plus inventifs du monde de la mode. Décédé dimanche à l’âge de 73 ans, Manfred T. Mugler (il se faisait appeler ainsi depuis 2002), laisse derrière lui une carrière de plus de quarante ans et une multitude de créations toutes plus folles les uns que les autres. Femmes chimères faites de plumes et d’écailles, robes carrossées façonnées d’acier et de caoutchouc, Madone d’or et de strass, bustiers en guidon de moto… Mugler n’a jamais cessé de questionner et réenchanter les frontières de la haute couture et du spectacle (  une très belle exposition sur son œuvre se tient par ailleurs au musée des Arts décoratifs de Paris jusqu’au 24 avril).

Il a habillé les plus grandes stars de la pop, Madonna, Lady Gaga ou encore Beyoncé, mais a aussi enveloppé de sa fragrance gourmande et sucrée des millions de femmes et d’hommes avec Angel. Parfum, silhouettes eighties, costumes fantasmagoriques… 20 Minutes vous propose de (re)découvrir cinq créations iconiques de Thierry Mugler.

La star des parfums

C’est l’une des créations les plus populaires et, surtout, les plus accessibles du couturier. Sorti en 1992, Angel et ses notes sucrées de praline, de chocolat ou encore de fruits rouges (une fragrance inspirée de son enfance) a révolutionné le secteur de la parfumerie et a lancé la grande tendance des parfums « gourmands ». Il rencontre un succès phénoménal dès sa sortie et se hisse dans le top 3 des parfums les plus vendus à travers le monde, avec Chanel n°5 et J’adore de Dior. Angel est aussi un défi technique qui a demandé plusieurs années pour la conception de son flacon en forme d’étoile, reconnaissable entre tous. « Le parfum, selon moi, fait partie des outils à notre disposition pour apporter de la magie dans le quotidien des gens, expliquait Manfred T. Mugler  à Thierry-Maxime Loriot, commissaire de l’exposition Thierry Mugler-Couturissime. Il complète l’univers d’une personne, l’aura quelque part, c’est la touche finale. »

Créatures chimériques

Les créations de Mugler se cachaient aux confins de la haute couture, du théâtre et du conte fantastique. Au fil de ses nombreuses collections, le couturier a donné vie à de nombreuses créatures hybrides, des femmes papillons, aquatiques ou reptiliennes, arborant des parures ornées de strass, de plumes et de poils. Parmi ses chefs-d’œuvre : sa « Chimère ». Il s’agit d’une robe fourreau faite d’écailles peintes à la main et d’une longue traîne de crins de cheval dont la conception a nécessité deux ans de travail. Difficile de rester de marbre devant cette apparition aussi sublime qu’impressionnante.

La Chimère de Mugler.
La Chimère de Mugler. - THOMAS COEX / AFP

Le tailleur eighties

Outre son goût pour le fantasque et le surnaturel, Thierry Mugler se démarquait aussi dans son travail avec ses silhouettes. Des courbes aux hanches marquées et aux épaules démesurées indissociables des années 1980, qu’il déclinait de manière presque obsessionnelle. Il a ainsi imaginé une myriade de tailleurs et de corsets tout au long de sa carrière, les déployant dans des univers aussi variés que le monde automobile, la science-fiction ou l’univers des insectes.

Les tailleurs abeilles de Mugler en 1997.
Les tailleurs abeilles de Mugler en 1997. - PIERRE VERDY / AFP

« Too Funky »

En 1992, un clip de George Michael marque notablement les esprits : Too Funky. Une vidéo conçue et réalisée par le couturier, dans lequel Mugler met en lumière les coulisses d’un défilé. Au fil des minutes se succèdent toutes les mannequins stars de l’époque à l’instar de Linda Evangelista, Tyra Banks ou encore Estelle Lefébure. Complètement déjanté, le clip renferme aussi une création qui ne passe pas inaperçu : un bustier inspiré d’un guidon de moto. Un modèle intemporel (et importable dans la vraie vie) qui séduira Beyoncé dix-sept ans plus tard pour une tournée en 2009 dont tous les costumes seront conçus par le créateur.

Une Kim K. ruisselante

Queen B, Madonna, Diana Ross, Mylène Farmer, Lady Gaga… Toutes ces stars ont pour point commun d’avoir arboré sur scène, sur un podium ou sur un tapis rouge, une création de Thierry Mugler. C’est aussi le cas de Kim Kardashian qui a fait sensation en 2019, lors du Met Gala, avec une robe trompe-l’œil époustouflante.

Kim Kardashian au Met Gala en 2019.
Kim Kardashian au Met Gala en 2019. - Laurent Vu/SIPA

Le modèle semble comme cousu directement sur elle et produit un effet ruisselant et mouillé : un travail d’orfèvre et un résultat hypnotique. Le revers de la médaille ? Le beau n’est pas forcément le plus confortable. « Je n’ai jamais eu aussi mal de ma vie, confiait Kim K après l’événement. Je devrais vous montrer des photos des marques que cela m’a laissées sur le dos et à l’estomac. »