Mort de Virgil Abloh : Les mondes de la mode et de la musique pleurent ce « créateur digne des livres d’histoire »

DECES Donatella Versace, Olivier Rousteing, Kanye West, Drake… Les hommages ne cessent de se multiplier depuis l’annonce de sa disparition

C.W.
— 
Virgil Abloh applaudit par Gigi Hadid lors du défilé Off White en juin 2019.
Virgil Abloh applaudit par Gigi Hadid lors du défilé Off White en juin 2019. — Thibault Camus/AP/SIPA
  • Le créateur Virgil Abloh est décédé dimanche d’un cancer à l’âge de 41 ans.
  • Fondateur d’Off White, il était aussi directeur des collections homme de Louis Vuitton depuis 2013.
  • La disparition du designer américain a autant bouleversé le monde de la mode que celui de la musique.

Dès l’annonce du décès de Virgil Abloh dimanche à l’âge de 41 ans, les hommages se sont multipliés aux quatre coins de la planète. « Le monde a perdu une superstar de la mode. Un innovateur. Un créateur digne des livres d’histoire », a estimé Donatella Versace. « Tu resteras à jamais dans nos cœurs et dans l’histoire de la mode grâce à ton talent, ta vision et ta gentillesse », a pour sa part écrit Olivier Rousteing sur Instagram. Les maisons Dior, Givenchy ou encore Gucci ont elle aussi salué la mémoire du directeur des collections homme de Louis Vuitton. Sans oublier des figures du secteur comme Victoria Beckham, Gigi Hadid ou Cara Delevingne.

Mais au-delà de la mode, où Virgil Abloh s’était imposé comme l’un des créateurs les plus talentueux de la dernière décennie, sa disparition tragique a également bouleversé de nombreuses personnalités de la musique : Kanye West, Drake, Cardi B, The Weeknd, Offset, Dua Lipa… En l’espace de quelques années seulement, le designer a su fédérer autour de lui des artistes de tous horizons et a marqué toute une génération.

« Un homme exceptionnel par son humanité (…) et sa volonté de briser les barrières »

Véritable « empereur du cool », Virgil Abloh secoue la mode dès le début des années 2010 avec la création de Off White en 2013, une marque de streetwear de luxe dont le logo est devenu un véritable emblème pour les millénials. Ses inspirations ? Le skate, la culture hip-hop ou encore les Chicago Bulls, tel qu’il l’expliquait en 2016 à L'Express. Off White lui permet d’accéder à la Fashion week parisienne en 2015, l’année même où il figure parmi les finalistes du prix LVMH. Il n’a alors que 35 ans. Et trois années plus tard, le groupe le nomme directeur artistique des collections masculines de Louis Vuitton.

Une consécration notable du secteur du luxe pour son génie créatif, mais aussi une « victoire politique », soulignait à l’époque Loïc Prigent auprès de 20 Minutes. Avec Olivier Rousteing chez Balmain, il était l’un des premiers stylistes noirs à prendre la tête d’une maison de couture aussi prestigieuse. Dimanche, le président de LVMH Bernard Arnault a salué la mémoire de ce « designer de génie, un visionnaire, il était aussi une belle âme et un homme d’une grande sagesse ».

Créateur engagé, Virgil Abloh questionnait le manque de diversité au sein même de ses défilés. A l’image de la présentation de la collection Louis Vuitton lors de la Fashion week virtuelle de Paris en janvier dernier. Faisant défiler des artistes tels que le poète Saul Williams ou le rappeur Yasiin Bey, il s’interrogeait alors sur les stéréotypes et le racisme. « La mode est un outil de la mise en forme de ces identités […]. De façon inconsciente, nous faisons confiance à une silhouette en costume et nous nous méfions en voyant le contour d’un chandail à capuche », lisait-on dans les notes qui accompagnaient la collection. Ce lundi, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a rendu « hommage à ce créateur d’un immense talent », « un homme exceptionnel par son humanité, son ouverture aux autres, sa générosité de cœur et sa volonté de briser les barrières ».

« Une force créative qui partageait la passion de défier le statu quo »

Loin de se cantonner au seul monde du luxe, Virgil Abloh s’est également illustré à travers ses nombreuses collaborations. Citons notamment Moncler, Evian ou encore Ikea en 2018, pour laquelle il avait créé une gamme de tapis. « J’étais très heureux de collaborer avec Ikea. Cela me permet d’étendre mes principes de conception à une gamme de produits que Monsieur et Madame Tout-le-monde peuvent s’approprier. Cela répond à ma philosophie de design total », expliquait-il à 20 Minutes.

Un savoir-faire mis aussi à profit pour Nike, avec qui le créateur a travaillé à plusieurs reprises, revisitant notamment des baskets célèbres comme les Air Force 1. « Depuis 2016, Virgil était un membre bien-aimé de la famille Nike, Jordan et Converse. Il était une force créative qui partageait la passion de défier le statu quo, mettre en avant une nouvelle vision, tout en inspirant plusieurs générations », a écrit la marque sur Instagram.

Auprès de M Le magazine du Monde en 2018, Virgil Abloh expliquait son goût pour la collaboration : « Elle est la base de toute entreprise artistique et humaine ! C’est un outil fantastique, qui génère de la surprise et définit mieux que n’importe quelle communication la nature des deux marques ou personnes qui s’associent. Et, d’un point de vue pratique, cela me permet de renouveler mon offre de produits en permanence ».

Ami et conseiller de Kanye West

Grand amateur de hip-hop et Dj lui-même, Virgil Abloh a noué de nombreux liens avec la scène rap américaine. Au début des années 2000, bien avant sa renommée en tant que styliste, il a été consultant artistique pour son ami Kanye West, le conseillant pour la scénographie de ses concerts. Il a aussi créé certaines de ses pochettes d’album, comme celles de Yeezus ou Watch The Throne avec Jay Z. Comme le rapporte le média musical de Canal+ Jack, le designer a aussi travaillé sur les pochettes d’albums d’Asap Rocky, Lil Uzi Vert ou encore pour l’album posthume de Pop Smoke en 2020 qui est loin d’avoir fait l'unanimité lors de sa sortie…

A la suite de l’annonce de son décès dimanche, de nombreux artistes musicaux lui ont rendu hommage. Kanye West lui a dédié son « Sunday Service » et repris avec sa chorale Easy on Me d’Adele. Pharell Williams a salué son « génie créatif », sa gentillesse, sa spiritualité et a apporté son soutien à sa femme et à ses deux enfants. De son côté, Drake lui a promis « d’atteindre le ciel 1000 fois de plus pour [lui] », ajoutant « je t’aime éternellement mon frère, merci pour tout. »