Euro 2021 : La marque perpignanaise Ringart’s a conçu le bob officiel des Bleus

SUPPORTERS Ce bob « bleu roi » est fabriqué en France, et les ventes, sur le site de la FFF, seront utilisées pour financer les licences de jeunes footballeurs dont les familles ont des difficultés financières

Nicolas Bonzom

— 

Le bob officiel des Bleus a été imaginé par l'entreprise Ringart's
Le bob officiel des Bleus a été imaginé par l'entreprise Ringart's — Ringart's
  • Depuis deux ans, la marque de Perpignan Ringart’s se bat pour casser l’image désuète de ce chapeau. Pour cet été, elle pourra s’appuyer sur les Bleus : l'entreprise a conçu le bob officiel de l’Equipe de France.
  • Les bénéfices des ventes, dans la boutique de la FFF, permettront de financer des cotisations annuelles dans des clubs, pour des enfants issus de familles en difficulté.

Cette année, pour supporter les Bleus à l'Euro au stade (ou devant la télé), on met son maillot, son écharpe… et son bob !  Ringart's, qui se bat, depuis deux ans, pour redorer l’image de ce chapeau un brin désuet, a été choisie par la Fédération française de football (FFF) pour concevoir une édition spéciale Equipe de France.

L’entreprise de Perpignan (Pyrénées-Orientales) fait ainsi partie des 12 artisans et fabricants français dont les produits ont rejoint la boutique officielle des Bleus, et dont tous les bénéfices permettront de financer des cotisations annuelles dans des clubs, pour des enfants issus de familles en difficulté. « Nous sommes extrêmement fiers d’avoir été sollicités, confie Léonard Rodriguez, le créateur de Ringart’s. Voir un supporter avec le bob dans un stade, pour l’Euro, ce sera un immense honneur. C’est un coup de projecteur vraiment chouette, pour une marque comme nous. »

« Faire rayonner le savoir-faire français »

Ce bob, disponible en trois tailles (M, L et XL) est… bleu (bien sûr). Un « bleu roi », précise l’entrepreneur. « L’idée, c’était que ce soit véritablement un produit pour les supporters », que l’on ressente « la ferveur nationale ». Un ruban tricolore, « un peu vieilli, vintage », ainsi que les deux étoiles des Bleus, ont été brodés sur le bob. Ce chapeau est fabriqué, comme toute la collection de Ringart’s, dans un atelier à Caussade, dans le Tarn-et-Garonne. « C’était le but, lorsque l’on a lancé la marque : faire rayonner le savoir-faire français, note l’entrepreneur perpignanais. Chaque produit est conçu à la main, ce sont des couvre-chefs de grande qualité. »

Cette collaboration est tombée à pic, pour la jeune entreprise catalane : Léonard Rodriguez, avant la crise du Covid-19, avait l’intention d’aller glaner des partenariats avec le milieu sportif, et les festivals. « Nous sommes de plus en plus sollicités sur ce type d’événements », note-t-il. Mais c’était pas gagné, en 2019, quand Léonard Rodriguez a parié sur le retour du bob, en lançant Ringart’s. « Au début, on nous prenait vraiment pour des fous, sourit l’entrepreneur. On connaissait tous le chapeau de looser, l’objet publicitaire de papi, distribué sur le bord des routes. Quand je faisais des recherches sur Internet, je tombais sur « ringard ». D’où le nom de la marque. Et on a réussi à dépasser cela, en faisant du bob un véritable accessoire haut de gamme. »

Le premier été, en 2019, l’entreprise a vendu 800 bobs. L’été suivant, entre 1.200 et 1.500. Et à l’approche des beaux jours, cette année, les bobs de Ringart’s s’arrachent encore un peu plus vite, effet Bleus oblige. « Depuis, les grandes marques s’y sont mises, et les influenceurs mode mettent des bobs », note Léonard Rodriguez. Chez les stars aussi, on a craqué pour le bob (quand même pas le Cochonou, hein) : Rihanna, Nabilla, Eddy de Pretto ou Wejdene se sont affichés avec ce chapeau vissé sur la tête. C’est devenu, aujourd’hui, assure le patron de Ringart’s, un produit « hyper tendance ».