Les années 2010 pour la mode c'était... La victoire du pratique sur le beau ?

STYLE Voilà au moins dix bonnes raisons d’aller de l’avant

C.W.

— 

Un petit échantillon de ce que les années 2010 nous ont offert de mieux.
Un petit échantillon de ce que les années 2010 nous ont offert de mieux. — SIPA
  • Dans quelques jours, nous pourrons faire nos adieux aux années 2010.
  • Si la décennie a vécu le gros retour de hype de la Stan Smith et la renaissance des années 1980, elle ne nous a pas épargné quelques belles fautes de goût.
  • Déclinaisons de Crocs, sac banane et baskets compensées… Retour sur les fausses bonnes idées des dix dernières années.

La fin est proche. Du moins celle des années 2010. Dans quelques jours, nous entrerons dans une nouvelle ère, prêts à repartir de zéro. Mais avant ça, l’heure est au bilan. Après le dernier tour de piste de Johnny Hallyday, et le nouvel âge d'or du rap, place à la mode des années 2010, qui nous en a fait voir de belles… Baskets compensées, retour du bob et doudoune fine, retour sur 10 fausses bonnes idées de cette dernière décennie (liste non exhaustive).

La grande famille des Crocs

La Crocs Balenciaga dévoilée en 2017.
La Crocs Balenciaga dévoilée en 2017. - Swan Gallet/WWD/Shutter/SIPA

Oui, c’est « pratique », mais on sait tous que cela n’excuse pas tout. Depuis sa création en 2002, rien ne semble pouvoir arrêter Crocs, désormais à la tête d’un empire de sabots en plastique. Une marque qui a pris ses aises et a profité des années 2010 pour se permettre quelques fantaisies… Crocs à talons ou encore collaboration avec Balenciaga pour des versions compensées, le moche semble bien décidé à repousser sans cesse les limites de l’acceptable. Et c’était sans compter sur Kanye West qui a voulu mettre sa pierre à l’édifice, en présentant cette année la « Yeezy Foam Runner », sorte de sabot/sneakers en mousse, en vente en 2020. Doit-on se préparer au pire pour les années à venir ?

La renaissance du sac banane

Hailey Baldwin et une banane Louis Vuitton.
Hailey Baldwin et une banane Louis Vuitton. - X17/SIPA

Si la vie n’est qu’une succession de surprises, qui aurait pu s’attendre à celle-là ? Accessoire phare des années 1990, très pratique pour trimballer sa collection de billes, le «sac banane » a opéré un retour phénoménal ces dernières années, à tel point que certains et certaines ne jurent plus que par lui. Plus qu’une simple mode éphémère, l’accessoire squattent désormais les portants des grandes enseignes de prêt-à-porter, mais aussi les podiums des marques de luxe, qui comme Louis Vuitton, lui trouvent un certain charme… Et pourquoi pas le retour du bob tant qu’on y est ?

La redécouverte du bob

Rihanna et son bob en 2013.
Rihanna et son bob en 2013. - eretta/Sims / Rex Feat/REX/SIPA

Encore un qu’on n’avait pas vu venir… Alors oui, Rihanna le portait dès le début des années 2010, mais on avait mis cela sur le compte d’une petite folie passagère. Raté. Le « bucket hat » en anglais (« chapeau sceau »), a bel et bien fait son retour dans nos dressings, et tout comme son petit copain le sac banane, a réussi à séduire les grandes marques comme les petites. Bon, soyons cléments, c’est vrai qu’en temps de pluie c’est bien pratique…

Passion fluo

Des looks Camille Serre de la collection hiver 2019-2020.
Des looks Camille Serre de la collection hiver 2019-2020. - PIXELFORMULA/SIPA

Autre réminiscence du XXe siècle, il semble que le fluo s’invite de nouveau dans nos vestiaires. Et là on est très partagé. Par petites touches, comme il se manifestait il y a plusieurs années (big up American Apparel, petit ange parti trop tôt), ça allait. Mais il tente désormais de s’imposer de manière de plus en plus franche, en « total look ». Néanmoins, saluons tout de même les beaux efforts de l’industrie de la mode pour rendre hommage à celles et ceux qui battent le pavé depuis près d’un an. Donc on dit oui au fluo.

Une dernière tentative pour le short cycliste ?

Un short cycliste Chanel printemps-été 2018.
Un short cycliste Chanel printemps-été 2018. - First View/Cover Images/SIPA

Pour lui par contre, c’est un non définitif. Car même si on s’appelle Chanel, le short cycliste n’a rien à faire dans un dressing. Si le luxe a bien essayé de nous le ressortir depuis quelques saisons, réussissant même à convaincre la famille Kardashian de sa hype, le monde n’est visiblement pas encore prêt, et c’est tant mieux. A quel moment un short en nylon qui cisaille la cuisse est une bonne idée ?

La folie des baskets compensées

On les avait oubliées celles-là ! Souvenez-vous, au début des années 2010, Isabelle Marant faisait fureur en lançant des baskets compensées, à prix d’or. Le projet ? Se surélever de quelques centimètres, tout en étant confort dans ses baskets. Et que celles qui n’ont pas craqué pour cette tendance surréaliste nous jettent la première pierre… Ce qui ne nous empêche pas de nous remettre en question. Était-ce vraiment si joli que ça un mini-pied de poney ?

La saturation des vêtements à messages

« Je suis attachiante », « j’aime ma trottinette », « j’peux pas j’ai piscine »… A une époque où faire part de ses états d’âme en permanence sur les réseaux sociaux est proche de la pathologie, le tee-shirt à message ne pouvait rencontrer qu’un franc succès. Pas besoin de s’étendre sur le sujet, donc. Mais juste, votre voisin de métro ou de cantoche n’en a rien à carrer que vous soyez un « papa poule ».

La passion « dad shoes »

Ce qui a été chouette avec les années 2010, c’est que les cartes ont complètement été redistribuées. Et désormais, le beau est moche, et le laid est sublime. Pour preuve ce petit crush pour la « dad shoes », la basket ringardos des années 1980 que portaient nos papas. C’est bien simple, baissez les yeux dans la rue, il y en a désormais partout. Une tendance tellement what the fuck comme on disait avant, que Télérama lui a consacré un article en 2018. La consécration.

Le cas d’école de la doudoune fine

Une doudoune anonyme.
Une doudoune anonyme. - Beverly News/REX/REX/SIPA

Attention, on va clore ce top 10 avec des accessoires très clivants… A commencer par la « doudoune fine », dites aussi « doudoune Uniqlo ». Petite merveille technologique, cette mini-veste fourrée nous accompagne partout dès que les températures s’approchent de zéro, et elle se décline même dans une version « sans manche ». Mais entre nous, est-ce très esthétique ? Quitte à porter une doudoune, pourquoi ne pas opter pour une belle doudoune bien gonflée ? Alors oui, on est d’accord, c’est très « pratique »…

Le legging…

Et s’il n’était finalement que la version longue du short cycliste ? Sorte de collant sans pieds en plus épais (parfois non), le legging s’est imposé comme une évidence dans notre garde-robe, et dans celle de Kim Kardashian. Une pièce vestimentaire qui a fait des petits comme le « tregging », à la frontière du pantalon. Il faut dire que c’est très confortable… Mais est-ce bien raisonnable ? Après réflexion, et si les années 2010 pour la mode avaient surtout marqué la victoire du « pratique » sur le « beau » ?