Fashion week 2019: Voici Ugbad Abdi, la nouvelle sensation des podiums

MODE Révélation de la saison, la jeune femme a défilé pour les plus grandes maisons, de Fendi à Valentino

C.W.

— 

La mannequin Ugbad Abdi lors du défilé Fendi à Milan le 21 février.
La mannequin Ugbad Abdi lors du défilé Fendi à Milan le 21 février. — PIXELFORMULA/SIPA
  • La mannequin Ugbad Abdi est la star montante des podiums.
  • Révélation de la saison, la jeune femme de 18 ans a défilé pour Fendi ou encore Lanvin.

Elle est LA révélation de ce début d’année dans le monde de la mode. En quelques semaines seulement, du haut de ses 18 ans, Ugbad Abdi a su se faire remarquer en défilant pour Fendi, Lanvin ou encore Valentino lors de cette dernière saison. D’une beauté à couper le souffle, la jeune femme est aussi le signe d’un véritable changement. Elle est « la mannequin qui brise les frontières », tel que la qualifie le Vogue américain, qui lui a consacré un article fin février.

Un défilé marquant chez Valentino

Née en Somalie en pleine guerre civile, Ugbad Abdi passe les neuf premières années de sa vie dans un camp de réfugiés au Kenya. « Je n’ai jamais eu l’impression que quelque chose m’avait manqué dans la vie, explique la jeune femme au magazine. J’avais des amis, ma famille, de la nourriture et un toit, et j’étais très reconnaissante de cela. » Elle déménage ensuite avec sa famille à Des Moines, aux Etats-Unis, et met un point d’honneur à poursuivre ses études. C’est finalement deux mois après l’obtention de son diplôme qu’un recruteur de l’agence Next Models la repère.

En janvier, la jeune femme marque les esprits en défilant pour Valentino haute couture, aux côtés de pointures comme Alek Wek ou Naomi Campbell. Sur Instagram, Ugbad Abdi déclare « [n’]avoir jamais été aussi heureuse de sa vie (…) j’ai toujours rêvé de travailler pour Valentino et c’est le premier qui me fait défiler, c’est tellement bizarre ! »

Une véritable source d’inspiration

Ce premier grand show ouvre de nombreuses portes à Ugbad Abdi. Comme elle l’expose avec fierté sur son compte Instagram, la mannequin travaille ensuite pour Anna Sui, ouvre le show Marc Jacobs à New York, défile pour Burberry à Londres, Roberto Cavalli à Milan…

Ugbad Abdi chez Marc Jacobs, Burberry et Roberto Cavalli.
Ugbad Abdi chez Marc Jacobs, Burberry et Roberto Cavalli. - REX/Shutterstock/SIPA

Des défilés qui ont particulièrement marqué le monde de la mode, notamment parce que la jeune femme, musulmane, a décidé de porter un foulard sur les catwalks. Comme l’explique Vogue, Ugbad Abdi est « la première mannequin à porter le foulard lors de grands défilés, comme Fendi ou Lanvin ». « Porter mon hijab m’a en quelque sorte permis de m’exprimer, précise-t-elle. Presque tous les jours, des gens me disent : "Je ne peux pas croire à quel point vous avez réussi tout en étant différente." Il y a même des gens qui ne portent pas le hijab, qui m’ont dit que je les inspirais. C’est un grand honneur pour moi parce que j’avais besoin de ces modèles quand j’étais jeune. »

Une source d’inspiration, une mannequin « révolutionnaire, qui apporte un véritable changement », estime Vogue, et qui se situe dans la lignée d’Halima Aden, la première modèle à porter un hijab en une de la version britannique du magazine (en mai 2018). « Je ne peux qu’espérer que cela change l’ignorance à laquelle les femmes musulmanes font face au quotidien, explique Ugbad Abdi. Cela me donne une chance d’éduquer les gens, mais aussi le sentiment que je peux tout faire, tout en restant fidèle à qui je suis vraiment. »