Après un début de polémique, Gucci retire de la vente un pull noir aux lèvres rouges

POLEMIQUE Le pull de la marque appartenant au groupe français Kering a un long col remontant jusqu’au milieu du visage et ornée de grosses lèvres rouges. Des internautes y ont vu une référence au « blackface »...

20 Minutes avec AFP

— 

Gucci a annoncé jeudi avoir retiré de la vente un pull noir au col montant orné d'une grosse bouche rouge, après un début de polémique sur les réseaux sociaux, des internautes y voyant une référence au «blackface»
Gucci a annoncé jeudi avoir retiré de la vente un pull noir au col montant orné d'une grosse bouche rouge, après un début de polémique sur les réseaux sociaux, des internautes y voyant une référence au «blackface» — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Gucci a annoncé jeudi avoir retiré de la vente un pull noir au col montant orné d’une grosse bouche rouge. Ce retrait fait suite à un début de polémique sur les réseaux sociaux où certains internautes ont accusé la marque italienne de racisme.

Le long col du pull en question, noir, remonte jusqu’au milieu du visage et une bouche ornée de grosses lèvres rouges est découpée dans le tissu.

Une référence au « blackface » ?

Certains internautes y ont vu mercredi une référence au «blackface», soit une représentation caricaturale et raciste des personnes noires. « Gucci présente ses excuses pour l’offense causée » par ce pull. « Nous confirmons que le produit a été immédiatement retiré de tous nos magasins et de notre site en ligne », a écrit dans la nuit de mercredi à jeudi sur son compte Twitter la griffe appartenant au groupe français Kering.

Gucci réaffirme que la « diversité est une valeur fondamentale » et estime que cet « incident » est une « leçon » donnée « à son équipe et au-delà ».

Déjà des remontrances

En décembre, une autre marque italienne, Prada, avait retiré d’un de ses magasins new-yorkais des petits personnages noirs aux grosses lèvres rouges.

Il y a quelques semaines également, Dolce & Gabbana avait été accusé de racisme en Chine, après la diffusion de clips montrant une femme aux traits asiatiques, tentant maladroitement de manger une pizza ou des spaghettis avec des baguettes, sous la direction d’une voix masculine aux commentaires ironiques sur ces « petits bâtons servant de couverts ».