Victoria's Secret s'excuse pour ses commentaires sur les mannequins transgenres

POLEMIQUE Un représentant de la marque Victoria's Secret a tenu des propos grossophobes et transphobes, il s'est excusé après avoir essuyé de vives critiques sur les réseaux sociaux...

A.D.
— 
De la gauche vers la droite, Barbara Palvin, Yasmin Wijnaldum, Winnie Harlow, Gigi Hadid, Kendall Jenner et Alexina Graham sur le podium du Victoria's Secret Fashion Show le 8 novembre à New York.
De la gauche vers la droite, Barbara Palvin, Yasmin Wijnaldum, Winnie Harlow, Gigi Hadid, Kendall Jenner et Alexina Graham sur le podium du Victoria's Secret Fashion Show le 8 novembre à New York. — EVAN AGOSTINI/INVISION/AP/SIPA

Ses propos avaient suscité un tollé sur les réseaux sociaux. Interrogée sur l’absence de mannequin transgenre ou grande taille sur le podium de défilé Victoria's Secret de 2018, Ed Razek, qui s’occupe du casting de l’événement avait déclaré dans le Vogue américain : « Non, je ne pense pas que nous devrions. Eh bien pourquoi pas ? Parce que le spectacle est un fantasme. C’est un événement spécial de 42 minutes. C’est ce que c’est. C’est le seul du genre au monde. »

Et d’ajouter au sujet des mannequins grande taille que « personne n’était intéressé. » Face à la polémique suscitée par ces propos, Ed Razek s’est excusé sur Twitter.



« Ma remarque concernant l’inclusion de modèles transgenres dans le Victoria’s Secret Fashion Show s’est révélée insensible. Je m’excuse. Pour être clair, nous pourrions absolument utiliser un modèle transgenre dans notre défilé. Des modèles transgenres sont venus aux castings… Et comme beaucoup d’autres, ils n’ont pas réussi. Il n’a jamais été question de genre. J’admire et respecte leur parcours pour embrasser qui ils sont vraiment », a-t-il écrit sur Twitter.

Ed Razek ne s’est pas exprimé davantage sur les mannequins grande taille. Quelque 45 mannequins transgenres et quatre non binaires ont pourtant défilé sur les podiums la saison dernière.