VIDEO. Les burgers de poisson de Père et Fish remportent la bourse Badoit 2018

JOYFOOD C’était la candidature la plus fraîche, la plus spontanée et la plus cohérente. La bourse Badoit 2018 a logiquement été attribuée à Père et Fish, un futur restaurant de burgers de poisson…

Stéphane Leblanc

— 

Le burger au saumon de Père et Fish
Le burger au saumon de Père et Fish — BOURSE BADOIT
  • La bourse Badoit 2018 a été attribuée à Père et Fish, un futur restaurant de burgers de poisson…
  • Le restaurant ouvrira d’ici à la fin de l’été, à deux pas du métro parisien Poissonnière.
  • Leur projet est né d'une blague entre potes un soir de pleine lune.

Père & Fish, ce n’est pas qu’une blague entre potes à la dérive un soir de pleine lune. C’est le projet qui a remporté ce vendredi la très convoitée bourse Badoit grâce à son esprit très «  joyfood », pour reprendre une expression inventée par Thierry Marx pour Badoit; le chef étoilé présidant le jury qui attribue la bourse de 10.000 euros (accompagnée d'un an de coaching) offerte par la marque d’eau pétillante à un concept de restauration à la fois fun, audacieux et dans l’air du temps.

Les trois autres finalistes – le snacking danois de Nordic, les tapas à la française de Picotte et la brasserie remise au goût du jour par  Victor et Charly —ont été distancés à l'isue d'une longue délibération.

Une idée soufflée « par les mouettes »

Père et Fish, ce n’est donc pas seulement une blague de potache qui envisagent un peu présomptueusement de « redonner ses lettres de noblesse au burger de poisson », comme l’affirme Anthony, fils de poissonnier, mais aussi poète inspiré « par les mouettes ». Comme si le burger et le poisson pouvaient faire bon ménage ailleurs que chez MacDo… sauf que non, ce n'est pas une blague !

Grâce au jury (et aussi à pas mal de fans sur Ulule), le saumon, quelques poissons blancs et même du poulpe devraient se retrouver d’ici à la fin août à la carte de Père et Fish, à deux pas du métro parisien Poissonnière (la belle idée!), même si la campagne de financement participatif est toujours en cours.

Ces quelques semaines avant l’ouverture du restaurant permettront à la fine équipe d’affiner leurs recettes. Car le burger de Père et Fish que 20 Minutes a pu goûter en participant au jury de Thierry Marx n’était encore tout à fait au point. « Ici c’est une sauce barbecue légèrement écœurante, là un simple bun recouvert de graines de sésame qui gagnerait d’être revu en pain brioché… », pouvait-on entendre au sein d’un jury malgré tout séduit par l’enthousiasme du quatuor, la belle cohérence et l’esprit « joyfood » qui se dégagent du projet d’Ava, Charles, Alex et Anthony…

L'équipe gagnante de Père et Fish
L'équipe gagnante de Père et Fish - BOURSE BADOIT

 

Quatre potes, pas si potaches : leur projet est aussi celui que les internautes ont placé en tête de leurs votes sur le site de la bourse Badoit. Il se pourrait qu’on soit finalement bien plus nombreux qu’on l’imagine à vouloir engloutir des burgers de poisson. Vivement l'ouverture.