French tuck: Comment «Queer Eye» a lancé une tendance mode «à la française» qui n'existe pas

MODE Tan France, l’expert mode de l’émission «Queer Eye» sur Netflix, ne jure que par cette tendance vestimentaire…

Clio Weickert

— 

Deux exemples de « french tuckers».
Deux exemples de « french tuckers». — F.RANDANNE/20MINUTES

Vous devez probablement déjà connaître le french kiss. Pas très hygiénique, mais ça vaut le coup d’essayer au moins une fois. Mais le french tuck, ça vous dit quelque chose ? Dans l’émission de coaching Queer Eye, diffusée sur Netflix, Tan France, l’expert mode du programme, ne jure que par lui. Le concept ? Coincer (« tuck »), sa chemise dans son pantalon. Mais attention, nuance. Car un « repli français » (la traduction littérale de french tuck), selon Tan France, consiste dans le fait de coincer l’avant uniquement, et de laisser les pans de chemise libres derrière. Une lubie vestimentaire qui s’apprêterait déjà à faire sa grande entrée dans le monde merveilleux des « tendances mode ».

« Paraître un peu moins négligé »

« France a dit qu’il pratiquait le style depuis qu’il était ado et pense que c’est "le moyen idéal de vous faire paraître un peu moins négligé" », explique un article d'ABC News. Et visiblement, le french tuck est devenu une véritable obsession pour l’expert, qui conseille cette coquetterie à tous ceux qui viennent quémander de l’aide. « Dans chaque épisode, les mêmes choses sont répétées encore et encore, analyse avec ironie un article de GQ, prenant pour exemple Tan France, qui ne cesse « d’exposer les vertus de quelque chose appelé French Tuck ». Un avis partagé par cette internaute, qui résume en un tweet le déroulement systématique de tous les épisodes.

Et le bourrage de crâne fonctionne, puisque depuis la diffusion de la saison 2 de Queer Eye sur Netflix, les adeptes du french tuck se multiplient. « Cela fait seulement cinq jours, explique Tan France à ABC News. J’ai reçu des milliers et des milliers de messages de personnes qui me taggaient sur leurs photos de french tuck. Qui l’aurait cru ? ! »

Ni négligé, ni chic

En effet, qui aurait cru que le simple fait de rajouter « à la française » ferait du coinçage de chemise une tendance ? Car soyons francs, cela n’a rien de nouveau (souvenez-vous de votre oncle un peu bourré et de sa chemise qui dépassait à Noël dernier). En 2015, Glamour parlait ausi de « chemise dedans dehors ».

Mais surtout, quel est l’intérêt ? Cela permet-il vraiment de paraître « moins négligé » ? Car si l’on veut vraiment ne pas l’être, est-il si compliqué que ça de rentrer l’intégralité de sa chemise dans son pantalon ? Au contraire, le french tuck ne serait-il pas un truc de balec, indécis qui plus est ? Est-il devenu complètement inconcevable de prendre une vraie décision une fois dans sa vie, et de choisir entre le chic et le négligé ? Dans la langue de Molière, on pourrait tout simplement appeler ça « avoir le cul entre deux chaises ».