Festival de Cannes: Vous avez goûté avec nous à la féta de Romain Gavras sur la plage Nespresso

A TABLE « 20 Minutes » a invité un de ses lecteurs au dîner préparé par le chef Bertrand Grébaut pour son pote le réalisateur Romain Gavras, dans le cadre des Entractes de Nespresso au Festival de Cannes…

Stéphane Leblanc

— 

Bertrand Grébaut et Romain Gavras au dîner des Entractes Nespresso
Bertrand Grébaut et Romain Gavras au dîner des Entractes Nespresso — E.NGUYEN NGOC

La plage Nespresso est à lui. Pas seulement parce que Romain Gavras présente Le Monde est à toi, son nouveau film, polar pop très réussi, à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. Mais parce que le dîner qu’on y sert lui est dédié et que les vins, un Roditis nature, vin blanc du Domaine Tetramythos, et un Xinomavro de Naoussa, en rouge, « c’est lui qui les a apportés », lance son pote, le chef du Septime et de Clamato, Bertrand Grébaut. L’idée de la féta grecque en entrée, « c’est le point de départ d’un repas en forme d’hommage à ses origines, ses goûts et son cinéma », ajoute-t-il.

On passe à table ! Les convives s’installent. Les potes de Romain d’un côté : Elodie Bouchez et Thomas Bangalter, Géraldine Pailhas et Christopher Thompson… Les autres invités (dont 20 Minutes) à une autre table. En entrée, une crème d’asperge, recouverte de féta râpée et d’une cuillerée de caviar fait son petit effet avec ses notes amères et iodées. « Ce plat a du caractère, c’est délicieux, lance notre lecteur sélectionné pour ce dîner, Patrick B., avant de préciser : Je ne suis pas un habitué de la haute gastronomie… »

Réalisateur d’un premier film, Macadam Baby, sorti en 2013, Patrick cherche des financements pour de nouveaux projets. « Plutôt des comédies ». Pour l’heure, il essaie de faire rire un responsable du Guide Michelin qui dîne à notre table en face de nous (Le Fooding, partenaire de l’événement appartient depuis un an au Michelin). « Comment font vos inspecteurs pour rester incognito ? », lance-t-il. « Ils finissent par être démasqués, assure notre voisin de tablée. Mais quand ils le sont, ils sont déjà à la retraite. »

Le choix d’un café intense

A suivre, du jambon séché avec une courgette au beurre blanc et aux fleurs d’acacia. Puis du homard bleu « ferme et délicat », recouvert de lard de porc noir « moelleux et savoureux », s’enthousiasme Patrick. Bertrand Grébaut a fait le choix d’infuser son plat avec le Ristretto origin India de Nespresso. « Un café intense, c’est audacieux », commente le Michelin. Puis vient l’heure du dessert, un financier accompagné de fraises, de rhubarbe et d’une boule de glace. « Vous avez déjà goûté ce parfum, fleur de sureau ? », demande notre invité avec les yeux de celui qui retombe en enfance.