Royal Baby 3: Kate Middleton, fidèle à sa marque de vêtements de grossesse fétiche, Séraphine

CARNET ROSE Alors que Kate Middleton vient de donner naissance à un petit garçon, elle est restée fidèle à la marque française Séraphine pour sa troisième grossesse...

Anne Demoulin

— 

Kate Middleton en Séraphine :le 24 janvier 2018 à Londres,  le 12 décembre 2017 à Londres et le 1er février à Oslo.
Kate Middleton en Séraphine :le 24 janvier 2018 à Londres, le 12 décembre 2017 à Londres et le 1er février à Oslo. — George Rogers/Beretta/Sims/Shuttersto/WP#JRAK/WENN.COM/SIPA
  • La duchesse de Cambridge vient de donner naissance à un petit garçon à la maternité du Saint Mary’s Hospital, de Londres. Pour sa troisième grossesse, elle est restée fidèle à Séraphine, marque de vêtements lancée en 2002 par la française Cécile Reinaud.
  • L'exposition médiatique mondiale de Kate Middleton a valu un succès colos­sal à Séra­phine. Cécile Reinaud a même été reçue la reine Elizabeth II au Palais de Buckingham.
  • Son prochain défi sera d'habiller Meghan Markle, la future épouse du prince Harry, durant sa maternité. 

Kate Middleton est devenue la principale ambassadrice à travers le monde d’une marque lancée par une Française. Alors que la duchesse de Cambridge vient de donner naissance à un petit garçon à la maternité du Saint Mary’s Hospital à Londres, force est de constater qu’elle est restée tout au long de sa troisième grossesse fidèle à Séraphine, marque lancée à Londres en 2002 par Cécile Reinaud, française expatriée en Angleterre.

Kate Middleton a en effet été aperçue à sept reprises dans des vêtements de la marque lors de voyages officiels ou lors de visites auprès d’œuvres caritatives. Comment Séraphine est-elle devenue la marque de vêtements de maternité préférée de Kate Middleton ? Retour sur une véritable «success story»

Kate en Séraphine sur la première photo officielle du prince George

« La marque Séraphine est née il y a quatorze ans d’un constat : le manque pour les femmes enceintes de produits à la mode, de bonne qualité et à des prix raisonnables. Je voulais créer des vêtements chics et tendance que toutes les femmes aimeraient porter même si elles n’étaient pas enceintes », explique Cécile Reinaud à 20 Minutes.

Contact avec les agents, envoi de catalogues aux stylistes personnels, invitations dans les boutiques… Cécile Reinaud, fine stratège, se démène pour habiller les ventres célèbres. Une opération qui finit par porter ses fruits : la duchesse de Cambridge découvre la marque en 2013 alors qu’elle était enceinte du prince George. Il faut dire qu'elle habite alors à deux minutes de la boutique Séraphine de Kensington.

« Pour sa première grossesse, elle a acheté certains de nos modèles via son assistante », détaille la styliste. Et coup de chance pour la marque, Kate Middleton choisit une robe fuchsia signée Séraphine pour poser sur la première photo officielle du prince George. « Kate a une aura formi­dable ! La photo a circulé à partir de minuit, à minuit et cinq minutes, la robe à 59 euros était en rupture de stock ! Pour nos stylistes, c’était un moment magique. Une grande satisfaction personnelle pour mes équipes et moi. Cela a eu pour effet d’internationaliser la marque. La robe a été vue dans le monde entier », se souvient la créatrice.

Kate Middleton, en robe fuchsia signée Séraphine, et le prince William pour poser sur la première photo officielle du prince George en août 2013.
Kate Middleton, en robe fuchsia signée Séraphine, et le prince William pour poser sur la première photo officielle du prince George en août 2013. - REX/Michael Middleton/REX/SIPA

Résultats, le site Internet de Séraphine a fait un bond de fréquentation (+344 %) et le chiffre d’affaires de la marque a atteint 8 millions de livres en 2014, contre 6 en 2013.

Séraphine, couronnée du Prix de la Reine d’Angleterre en 2015

« Pour Char­lotte, nous lui avons créé des modèles sur-mesure sans jamais savoir ce qu’elle porte­rait », se rappelle la styliste et créatrice française. Des collections Séraphine pensées et confectionnées dans les studios de création de la marque à Londres : « J’aime le côté entrepreneurial de la culture anglo-saxonne. » A noter que toutes les pièces s’adaptent à l’évolution du ventre pendant les neuf mois de grossesse.

« Nos vêtements suivent l’évolution du premier au neuvième mois de la morphologie de la future maman. Chaque vêtement est testé sur trois mannequins différents. C’est un challenge technique, nous sommes devenus les spécialistes des coupes évolutives. Nos patrons, très spécifiques sont créés par des experts dans nos bureaux londoniens », souligne la créatrice.

Séraphine bénéficie ainsi de la tradition anglaise du tailoring pour l’art de la coupe, mais aussi de « l’héritage français pour la mode ». De fait, les vêtements sont taillés pour évoluer également après la grossesse : « Ils sont munis d’accès faciles et discrets pour l’allaitement avec des boutons-pressions, des zips », détaille Cécile Reinaud.

Un effort de précision et d’exception qui ont mené Cécile Reinaud jusqu’au Palais de Buckingham. En effet, le 14 juillet 2015, après la naissance de la princesse Charlotte, la styliste a été invitée par la reine Elizabeth II et son mari le prince Philip afin de recevoir le Queen’s Awards for Entreprise 2015 (Prix de la Reine d’Angleterre), récompensant son succès à l’international. « C’était un moment merveilleux et symbolique aussi. J’ai créé mon entreprise au Royaume-Uni. Dans la continuation de l’effet Kate, être reçue à Buckingham était un conte fée. Beaucoup de nos employés sont Anglais, pour eux, la reine est une fierté nationale. Ils n’ont pas pris cela à la légère, cela a boosté nos équipes ! », se rappelle Cécile Reinaud.

Sept apparitions en Séraphine pour la troisième grossesse de Kate

Manteaux de qualité et robes aux coupes flatteuses, Kate Middleton est apparue à sept reprises dans des tenues Séraphine au cours de sa troisième grossesse pour magnifier son baby bump. Parmi ses looks Séraphine, quelques pièces qu’elle avait portées lors de ses précédentes grossesses : le manteau de maternité Marina de couleur pourpre arboré le 12 décembre dernier à Londres à la fête de Noël des « Magic Mums », le manteau grossesse en cachemire Natasha déjà porté en 2015 et de nouveau arboré le 24 janvier 2018 lors de la visite de l’Institut de neurosciences cliniques Maurice-Wohl, ou encore la robe Florrie repérée à Londres le 10 janvier et déjà étrennée en 2015.

A ces vêtements «recyclés», se sont ajoutées trois nouvelles robes, deux unies et une florale : la robe bleue Valérie portée à la Royal Foundation le 28 février à Londres, la robe fluide Phaedra arborée le 21 février à Sunderland et la robe de cocktail bleue avec bustier en dentelle Marlene portée le 1er février à Oslo et le 7 mars pour rendre visite à l'association pour la santé mentale des enfants, Place2Be, à Londres.

Cette troisième robe dont la taille empire est soulignée d’un ruban en velours carbone, a été à l’origine d’une nouvelle rupture de stock pour la marque de grossesse française Séraphine. Preuve que Kate Middleton applique les conseils de Cécile Reinaud : « Lorsqu’on est enceinte, il faut porter de la couleur, même des couleurs vives, assumer ses nouvelles formes, son ventre rond. Lorsqu’on a les pieds gonflés, il ne faut pas être à plat mais privilégier les talons de 3 cm. »

Une dernière question se pose alors : Kate Middleton va-t-elle porter du Séraphine à la sortie de la maternité ? Jusqu’alors la créatrice britannique Jenny Packham a eu les faveurs de la jeune maman, mais le petit prince George pourrait revêtir une tenue de la marque française. En effet, Cécile Reinaud a récemment lancé une collection pour bébés, baptisée «Diana», en hommage à la princesse de Galles. 12 % du prix de chaque pièce revient même à The Diana Award, l’œuvre de bienfaisance qui perpétue l’héritage de la princesse des cœurs en matière d’autonomisation des jeunes.

>> A lire aussi : Pourquoi Kate Middleton ne porte jamais de vernis coloré?

>> A lire aussi : La princesse Charlotte est la personnalité la plus influente d'Angleterre, selon le magazine «Tatler»

Et en attendant que bébé Charlotte prenne le relais de la duchesse de Cambridge en tant que digne représentante de la marque, Séraphine a déjà fait des émules au sein de la famille royale. Zara Phillips, la fille de la princesse Anne, a déjà porté des tenues créées par la styliste française. Le nouveau challenge de Cécile Reinaud sera donc d’habiller Pippa Middleton ou Meghan Markle, la future épouse du prince Harry, durant sa maternité.