20 Minutes : Actualités et infos en direct
carton pleinCyril Hanouna fait décoller les audiences de « Complément d’enquête »

Cyril Hanouna fait décoller les audiences de « Complément d’enquête »

carton pleinLe numéro de « Complément d’enquête » consacré à l’animateur controversé a réalisé une très forte audience, en attirant plus de 3 millions de téléspectateurs
Cyril Hanouna à la cérémonie d'hommage national à Jean-Paul Belmondo à Paris le 9 septembre 2021.
Cyril Hanouna à la cérémonie d'hommage national à Jean-Paul Belmondo à Paris le 9 septembre 2021. - Romain GAILLARD-POOL/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

La promotion faite par Cyril Hanouna lui-même a bien fonctionné pour France 2. Alors que le sulfureux animateur de C8 voulait mettre fin à « Complément d’enquête » après la diffusion d’un épisode qui lui est consacré, ce dernier a finalement attiré une très forte audience. Plus de 3 millions de téléspectateurs ont visionné l’émission diffusée jeudi soir sur France 2, selon les chiffres de Médiamétrie publiés vendredi. Malgré l’horaire tardif, de 23 heures à 00h30, le magazine d’investigation a réalisé une part d’audience de 32,9 %. Cela signifie qu’un téléspectateur sur trois devant la télé à ce moment-là le regardait.

« Voilà la seule chose qu’on retiendra de cette enquête merguez !! », a réagi le chef d’orchestre de « Touche pas à mon poste » vendredi matin en commentant ce chiffre d’audience sur le réseau social X (ex-Twitter). « Je sens qu’on va golri [rigoler] de cette supercherie ce soir !! » dans « TPMP », a-t-il ajouté en assortissant son commentaire d’émoticones pleurant de rire.

« Un climat difficile »

Jeudi soir, au moment de la diffusion, il avait posté ce message accompagné d’une photo de lui : « Avec mon fricassé [beignet salé venant de Tunisie, lui-même ayant des origines juives tunisiennes] devant "Complément d’enquête !" La régalade mes chéris ! » Cette diffusion a été l’aboutissement d’une longue polémique entre le magazine de France 2 et le puissant animateur producteur de 49 ans, qui y est décrit comme « le nouveau parrain du PAF » et a refusé d’être interviewé.

Pour décrypter la mécanique à l’œuvre dans les coulisses de « Touche pas à mon poste », l’émission phare de l’animateur sur la chaîne C8, la journaliste Virginie Vilar a interrogé une trentaine de collaborateurs directs. La moitié a dénoncé « un climat difficile », la plupart sous couvert d’anonymat. « Complément d’enquête » est également revenu sur plusieurs des polémiques qui ont valu une pluie de mises en garde et sanctions de l’Arcom à C8, pour un total de 7,5 millions d’euros.

Sujets liés