20 Minutes : Actualités et infos en direct
POLEMIQUESL’Arcom saisie pour des propos de Meurice et Fourest sur le Hamas et Israël

Guerre Hamas – Israël : Saisines de l’Arcom pour des propos de Guillaume Meurice et Caroline Fourest

POLEMIQUESSur France Inter, Guillaume Meurice a évoqué l’idée pour Halloween d’un « déguisement Netanyahou », « une sorte de nazi mais sans prépuce »
L'humoriste et chroniqueur de France Inter Guillaume Meurice, à Paris le 26 octobre 2019.
L'humoriste et chroniqueur de France Inter Guillaume Meurice, à Paris le 26 octobre 2019. - JP PARIENTE / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

L’Arcom veut éviter tout dérapage dans les médias sur la situation au Proche-Orient. Le régulateur va ainsi instruire au moins deux séquences liées au conflit entre Israël et le Hamas, a-t-il confirmé mardi, sans préciser le nombre de saisines associées.

Au cœur de ces procédures : une chronique de l’humoriste Guillaume Meurice sur France Inter dénoncée comme antisémite, et des propos sur BFMTV de Caroline Fourest, accusée de relativiser la mort d’enfants palestiniens.

La directrice de France Inter exprime son « malaise »

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel et du numérique (Arcom) « est saisie à la suite d’une chronique diffusée sur France Inter » dimanche dans l’émission de Charline Vanhoenacker et « instruira cette séquence », a-t-elle annoncé sur X. En cause, une sortie de Guillaume Meurice à propos du Premier ministre israélien : suggérant une idée de « déguisement pour faire peur » à l’occasion d’Halloween, l’humoriste a évoqué un « déguisement Netanyahou », « une sorte de nazi mais sans prépuce ».

La directrice de France Inter, Adèle Van Reeth, a exprimé son « malaise » jugeant « ce choix des mots (…) particulièrement malvenu », dans une réponse à la médiatrice de Radio France, saisie par des auditeurs. Selon elle, « cette phrase n’est en aucune façon représentative du travail quotidien de la rédaction de France Inter, qui s’efforce de couvrir le conflit israélo-palestinien de manière (…) équilibrée, ni de la ligne éditoriale de la chaîne qui lutte contre l’antisémitisme, le racisme et toutes les formes de discrimination ».

« Pour beaucoup, une limite a été franchie : non pas celle du droit, qu’il reste à établir, mais celle du respect et de la dignité », a ajouté Adèle Van Reeth, qui précise avoir rappelé à Guillaume Meurice qu’elle était « garante (…) des propos » qui se tiennent sur la radio. Parmi les autres réactions, le président des éclaireuses et éclaireurs israélites de France, Jérémie Haddad, a fustigé les « réactions du plateau (de France inter) qui rit à gorge déployée ».

Mathilde Panot choquée par les propos de Caroline Fourest

Dans l’autre séquence signalée à l’Arcom après sa diffusion lundi sur BFMTV, l’essayiste Caroline Fourest explique qu' « on ne peut pas », selon elle, « comparer le fait d’avoir tué des enfants délibérément en attaquant comme l’a fait le Hamas, et le fait de tuer des enfants involontairement comme le fait Israël ».

Ces propos « hiérarchisant les morts civils palestiniens et israéliens sont choquants, dangereux, racistes », a condamné sur X la cheffe de file des députés LFI Mathilde Panot, annonçant saisir l’Arcom. Cette dernière a confirmé avoir été saisie sur cette séquence qu’elle « instruira » également.

NOTRE DOSSIER SUR LE CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN

Si des manquements sont constatés de la part des diffuseurs, l’Arcom pourra selon leur gravité adresser un rappel à la réglementation, une mise en garde ou une mise en demeure qui, en cas de manquements répétés, peut précéder une sanction.

Sujets liés