Guerre en Ukraine : Les médias russes RT et Sputnik bannis de l’Union européenne

PROPAGANDE Les médias Russia Today (RT) et Sputnik sont accusés de diffuser leurs « mensonges » sur la guerre menée par Moscou en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Le logo de la chaîne de télévision russe RT.
Le logo de la chaîne de télévision russe RT. — PN/Newscom/SIPA

Halte à la propagande ! Les médias d’État russes Russia Today (RT) et Sputnik vont être bannis de l’Union européenne, afin de les empêcher de diffuser leurs « mensonges » sur la guerre menée par Moscou en Ukraine, a annoncé dimanche la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

« Nous allons interdire dans l’UE la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’État Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe », a indiqué la responsable européenne.

« Une guerre de l’information à travers le monde »

Même son de cloche outre-Atlantique où les groupes Bell et Rogers, deux importants fournisseurs d’accès à la télévision au Canada, ont décidé de stopper la diffusion de la chaîne d’information russe RT, a annoncé dimanche le gouvernement de Justin Trudeau.

« Depuis 2014, la Russie mène une guerre en Ukraine et une guerre de l’information à travers le monde. RT est l’organe de propagande du régime Poutine qui propage de la désinformation. Ça n’a pas sa place ici », a déclaré sur Twitter le ministre canadien du Patrimoine, Pablo Rodriguez.

Régulièrement accusée de contribuer à la désinformation, RT est dans le collimateur de plusieurs capitales occidentales qui l’accusent d’être le porte-voix du Kremlin, d’autant plus depuis l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes. Depuis l’invasion de l’Ukraine par les Russes jeudi, de plus en plus de pays ont ainsi débranché RT.