Guerre en Ukraine : RT France va porter plainte pour menaces de mort

MEDIAS La chaîne russe RT, ex-Russia Today, annonce également renforcer la sécurité de ses locaux

C.R.
— 
Un stand de la chaîne RT au MIPCOM de Cannes en 2018
Un stand de la chaîne RT au MIPCOM de Cannes en 2018 — SYSPEO/SIPA

Alors que le conflit s’intensifie en Ukraine, les médias continuent de traiter les avancées de l’armée russe dans le pays et la défense des forces ukrainiennes. Ce matin, RT France était également sur le coup. On pouvait notamment y voir des images de manifestants russes en train de protester contre l’intervention du Kremlin mais aussi un reportage sur « l’opération militaire qui ne menace pas la population » à l’antenne. Côté coulisses, la chaîne annonce déposer plainte pour menaces de mort, messages haineux et insultes.

« Dans le contexte du conflit en Ukraine, ces menaces, reçues par courrier électronique ou partagées sur les réseaux sociaux, visent le média RT France et, nommément, sa présidente Xenia Fedorova », est-il écrit dans un communiqué. Par ailleurs, la chaîne indique mettre en place « une sécurité renforcée de ses locaux, qui restera effective tant que cela sera nécessaire, pour assurer la sécurité maximale de ses employés. »

Frédéric Taddeï met fin à sa collaboration

Depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, RT France est sous le feu des projecteurs et de la polémique. En début de semaine, Frédéric Taddeï annonçait qu’il quittait la présentation de son émission sur la branche francophone de la chaîne internationale russe d’info en continu financée par le Kremlin.

« Je ne peux pas continuer une émission de débat contradictoire à partir du moment où mon pays se retrouve en conflit ouvert avec la Russie, par loyauté envers mon pays », avait expliqué le journaliste à nos confrères de TV Mag.