Un ex-journaliste de Canal+ assigné aux Prud’hommes pour avoir critiqué des pratiques de Vincent Bolloré

MEDIAS Dans un documentaire produit par Reporters Sans Frontières intitulé « Le système B », l’ex-rédacteur en chef adjoint du magazine « Spécial investigation » de Canal+ est revenu sur les méthodes utilisées par l’homme d’affaires

20 Minutes avec AFP
— 
Canal+
Canal+ — SOLAL/SIPA

Le journaliste d’investigation Jean-Baptiste Rivoire est assigné aux Prud’hommes par une société de production du groupe Canal+ après avoir critiqué des pratiques de son ancien employeur Vincent Bolloré dans un documentaire, font savoir ce mercredi ses avocats dans un communiqué.

Dans un documentaire diffusé le 14 octobre sur les réseaux sociaux et produit par Reporters Sans Frontières, intitulé Le système B en référence à Vincent Bolloré, l’ex-rédacteur en chef adjoint du magazine Spécial investigation de Canal+ revenait sur les méthodes utilisées par l’homme d’affaires, propriétaire de plusieurs médias.

« L’objet d’une procédure diligentée par Vincent Bolloré »

Une procédure a été initiée à son encontre par la société Nulle part ailleurs production, une filiale du groupe, pour exiger le remboursement « d’une indemnité transactionnelle qui lui a été versée en 2021 » et le paiement de 30.000 euros de dommages et intérêts, précisent Me William Bourdon et Me Vincent Brengarth, ses conseils. Ces derniers fustigent une « procédure abusive » et font valoir que « les dispositions contractuelles sur lesquelles s’appuie la société » dans son assignation constituent « une clause "bâillon" » visant « à interdire purement et simplement » au journaliste d'« exprimer son opinion ».

Jean-Baptiste Rivoire, « qui témoignait précisément sur ces procédures abusives », se retrouve être « aujourd’hui l’objet d’une procédure diligentée par Vincent Bolloré », déclare Christophe Deloire, directeur général de Reporters sans frontières, qui qualifie la procédure de « tout à fait ironique » auprès de l’AFP.

Une « nouvelle terrible »

C’est une « nouvelle terrible », a commenté mardi le principal concerné dans une vidéo publiée sur son média Off investigation, lancé en 2021. « Un immeuble nous est tombé sur la tête », confie-t-il, rappelant les conséquences financières de telles procédures. Jean-Baptiste Rivoire a quitté la chaîne Canal+ en 2021, après plusieurs années de dures négociations.

L’assignation, révélée mardi par le média en ligne Arrêt sur images, a été confirmée à l’AFP par Canal+, qui se refuse toutefois à la commenter. Le dossier sera examiné le 27 octobre 2022 au Conseil de Prud’hommes de Boulogne-Billancourt.