PPDA : L’écrivaine Florence Porcel porte plainte pour viol avec constitution de partie civile

VIOLENCES SEXUELLES Sa première plainte avait été classée sans suite au mois de juin

20 Minutes avec AFP
— 
Florence Porcel est l'autrice de Pandorini et de plusieurs livres de vulgarisation scientifique.
Florence Porcel est l'autrice de Pandorini et de plusieurs livres de vulgarisation scientifique. — LCHAM/SIPA

L’écrivaine et journaliste Florence Porcel a déposé une plainte avec constitution de partie civile pour viol contre Patrick Poivre d’Arvor pour obtenir la désignation d’un juge d’instruction, selon une information de France Info confirmée par le parquet de Nanterre.

L’autrice de Pandorini accuse l’ex-présentateur star du journal télévisé de TF1 de lui avoir imposé un rapport sexuel non consenti en 2004 et une fellation en 2009. Sa première plainte contre PPDA, qui nie ses accusations, avait été classée sans suite fin juin par le parquet de Nanterre pour « insuffisance de preuves ». Cette nouvelle plainte permet la désignation quasi-automatique d’un juge d’instruction, sous réserve que soit versée une consignation, une somme destinée à couvrir l’amende en cas de dénonciation abusive.

Neuf autres femmes ont porté plainte

L’affaire PPDA avait éclaté en février, avec le dépôt de plainte de Florence Porcel. Une enquête préliminaire de quatre mois avait ensuite été menée par le parquet de Nanterre. Au total, vingt-trois femmes avaient témoigné et neuf avaient choisi de porter plainte pour viol, agressions sexuelles ou harcèlement sexuel. La majorité des faits reprochés étaient prescrits, ce qui avait entraîné le classement sans suite de l’enquête.

Les faits avancés par Florence Porcel ne sont, eux, pas prescrits mais avaient été classés pour « insuffisance de preuves ». L’affaire PPDA a profondément ébranlé le monde médiatique. Des femmes qui se présentent comme des victimes du journaliste ont notamment lancé une association, #MeTooMedias, pour briser l’omerta dans les médias français, après avoir témoigné à visage découvert dans Libération le 8 novembre.