Virgin Radio : Manu Payet sera de retour pour une deuxième saison en matinale

LEVE-TOT Dès la rentrée prochaine, il réveillera de nouveau les auditeurs de la radio avec son émission (très) matinale

C.W.

— 

Manu Payet rempile pour une deuxième saison sur Virgin Radio.
Manu Payet rempile pour une deuxième saison sur Virgin Radio. — Aurelie Lamachere/SIPA

Manu Payet n’a pas fini de se lever aux aurores. Dans un communiqué de presse envoyé ce mercredi, Virgin Radio a annoncé le renouvellement de l’animateur aux commandes de sa matinale à la rentrée prochaine. Manu Payet va donc continuer à réveiller les auditeurs (son émission se tient de 6 à 10 heures), pour son plus grand plaisir.

« Je me lève chaque matin en me disant que je vais retrouver celles et ceux qui nous écoutent, celles et ceux à qui on raconte nos vies, avec qui on se marre et parfois avec qui on parle de choses plus sérieuses, de la vie quoi, de nos vies », explique-t-il dans ce communiqué.

Une saison secouée par les confinements

Manu Payet a succédé à Camille Combal l’été dernier. Une première saison marquée par de légères baisses d’audiences, note Puremédias. « Les gens ne sont plus là où ils écoutaient la radio avant ! Forcément, c’est plus compliqué, a expliqué l’animateur au site spécialisé, évoquant les phases de confinement et le télétravail. Malgré tout, on a plein de retours très positifs. Cela me touche énormément d’ailleurs. Cela confirme que j’ai bien fait de revenir. Nous avons été là pour donner de la force et du courage à tous ceux qui font, tous les matins. Je pense au boulanger, au personnel soignant, au prof qui enseigne en Zoom à ses élèves. »

La crise sanitaire a en effet plombé un peu les audiences radio, comme en témoignaient les chiffres de Médiamétrie en janvier dernier. Le deuxième confinement et le couvre-feu ont fait chuter l’écoute de la radio en novembre-décembre 2020, avec près de 2 millions d’auditeurs perdus en un an, un contexte qui a favorisé les stations publiques, dont France Inter et France Info, au détriment des privées.