Coronavirus : Testé positif, Yves Calvi ne présente pas de symptômes pour l'instant

MEDIAS L’animateur de RTL était présent lors de l’enregistrement de l’émission de Laurent Ruquier « On est en direct » célébrant les 100 ans de la radio

C.W. avec AFP

— 

Yves Calvi n'a pas pu présenter sa matinale sur RTL ce lundi.
Yves Calvi n'a pas pu présenter sa matinale sur RTL ce lundi. — Jacques BENAROCH/SIPA

Comme l’a révélé Le Parisien ce lundi, de nombreuses matinales de radio ont été perturbées ce lundi. Pour cause, plusieurs participants à l’émission On est en direct célébrant les 100 ans de la radio samedi soir sur France 2, ont dû être placés en isolement après la détection d’un cas de Covid-19. Comme l’a rapporté le quotidien, « un des invités de cette émission a été testé positif moins de deux jours après l’enregistrement, astreignant de nombreux participants », qui avaient posé pour une photo de groupe sans masques, « à respecter une période d’isolement ».

Si l’identité de la personne n’était pas connue dans un premier temps, Jean-Jacques Bourdin a révélé ce lundi à la fin de son interview de Gérald Darmanin que son confrère de RTL Yves Calvi -présent lors de l'enregistrement de l'émission de France 2 et absent de l’antenne ce matin-, avait été testé « positif au Covid ». Le journaliste de RMC a précisé ne pas être lui-même cas contact étant « doublement vacciné ».

L’animateur n’a pas de symptômes

Interrogée par l’AFP, une porte-parole de RTL a précisé qu’Yves Calvi, qui ne présente pas de symptômes, serait remplacé par Jérôme Florin pendant une semaine. La radio a confirmé à 20 Minutes que l’animateur de 61 ans « allait bien pour l’instant ».

De son côté, Laurent Ruquier, l’animateur d’On est en direct, qui a déjà eu le Covid-19 et est doublement vacciné, va continuer de présenter Les grosses têtes. Son collègue Pascal Praud (Les auditeurs ont la parole) présentera également son émission depuis les locaux de RTL, mais par précaution, il sera seul dans un studio et tous ses interlocuteurs interviendront à distance.

Depuis un an, le Covid-19 a obligé de nombreux présentateurs et présentatrices de radio et de télévision à s’écarter de l’antenne après avoir été testés positifs, figuré parmi des cas contacts ou même simplement par simple prudence (comme ce fut le cas pour l’ex-présentateur du 13 heures de TF1 Jean-Pierre Pernaut).

Mais c’est la première fois qu’on assiste à de telles conséquences en cascade depuis le premier confinement, qui avait alors obligé les radios à bouleverser leurs grilles et, pour certaines, à faire travailler journalistes et animateurs à distance.