Occitanie : « La Dépêche du Midi » souffle les télés locales Vià Occitanie au groupe Altice (et à BFM TV)

RACHAT « La Dépêche » reprend les fréquences de Toulouse, Montpellier et Perpignan et s’engage à préserver les emplois de 45 des 60 salariés du réseau de télés locales

20 Minutes avec AFP

— 

Le réseau de télévisions locales Vià Occitanie appartient désormais au groupe La Dépêche du Midi.
Le réseau de télévisions locales Vià Occitanie appartient désormais au groupe La Dépêche du Midi. — Franck Lodi - Sipa

Le groupe Altice, propriétaire de BFM TV, est revenu dans le jeu à quelques heures de l’audience du tribunal de commerce de Nîmes mais c’est à La Dépêche du Midique les juges ont choisi de confier la destinée du réseau de télés locales Vià Occitanie.

Depuis lundi, le groupe de presse toulousain (propriétaire de six quotidiens en Occitanie et de Midi Olympique) a une nouvelle corde à son arc : son offre à un million d’euros pour la reprise des fréquences de Vià Occitanie à Toulouse, Montpellier et Perpignan a fait mouche.

« Une décision logique »

« C’est une décision logique, car elle avait la préférence du personnel de Vià Occitanie, et parce que depuis plusieurs années nos deux groupes ont l’habitude de travailler ensemble. Nous sommes des médias régionaux, nous savons l’attachement de nos publics à l’information de proximité qui constitue notre ADN », a réagi Jean-Nicolas Baylet, le directeur général de La Dépêche, dans ses propres colonnes.

Le groupe Altice a pourtant été en négociations durant deux ans. « Jusqu’à ce que la maison mère de BFM se désengage brutalement », explique La Dépêche avant de représenter une offre au tout dernier moment.

Le groupe de Jean-Nicolas Baylet s’engage à reprendre 45 des 60 salariés de Vià Group. Une incertitude plane sur la fréquence de Nîmes, dans l’attente d’un appel d’offres du Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA).