Europe 1 prépare un plan de départs volontaires

RADIO Europe 1 a annoncé sa volonté de négocier avec les syndicats de la radio « un projet de rupture conventionnelle collective »

Anne Demoulin

— 

Illustration Europe 1.
Illustration Europe 1. — SOLAL/SIPA

La station n’a plus la pêche. Europe 1 a annoncé sa volonté de négocier avec les syndicats de la radio « un projet de rupture conventionnelle collective », a informé la station du groupe Lagardère dans un communiqué ce lundi. Selon Satellifax, 40 postes sont concernés par ces négociations.

« La direction d’Europe 1 a réuni, ce jour, les organisations syndicales pour leur faire part de ses réflexions sur l’organisation de l’entreprise » , indique le communiqué. Et d’expliquer : « Le travail engagé depuis deux ans sur la grille d’Europe 1 a permis de stabiliser les audiences mais le déficit annuel de la radio, accentué par la crise sanitaire, impose une réflexion sur l’organisation ».

La direction a informé les organisations syndicales « de l’ouverture de discussions en vue de négocier un projet de rupture conventionnelle collective ». « Cette approche, entièrement fondée sur le volontariat, a pour objectif de permettre à l’entreprise de se réorganiser sans départs contraints », a précisé la station de radio.