Ardèche : Une journaliste de France 3 agressée lors d’un reportage

VIOLENCES L'agresseur a été interpellé par les gendarmes

G. N. avec AFP
— 
La direction de l’information de France Télévisions a annoncé un dépôt de plainte.
La direction de l’information de France Télévisions a annoncé un dépôt de plainte. — LODI Franck/SIPA

Une journaliste de France 3​ a été blessée samedi par un coup de poing donné dans sa caméra lors d’un reportage dans un village de l'Ardèche, selon la direction de la chaîne qui dénonce une « agression insupportable ». La journaliste du bureau d’Aubenas s’apprêtait à faire une interview sur le marché des Vans quand un homme s’est interposé en criant : « Vous n’avez pas honte de leur répondre ? », puis a frappé la caméra qui a heurté violemment la journaliste au visage, relate France 3.

L’agresseur a pris la fuite avant d’être interpellé par les gendarmes.

Une plainte devrait être déposée

« La direction de l’information de France Télévisions, la direction du réseau régional de France 3 et la direction régionale de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes condamnent avec la plus grande fermeté cette agression insupportable d’un journaliste dans l’exercice de son métier d’informer et déposera plainte », selon un communiqué.

L’équipe de France 3 était en reportage aux Vans, une semaine après qu’un rassemblement festif y eut rassemblé 2.000 personnes autour d’un concert du groupe HK et les Saltimbanks, dont la chanson Danser encore est devenue un hymne de protestation contre les restrictions sanitaires. Un nouveau rassemblement était annoncé samedi matin aux Vans et les forces de l’ordre avaient été mobilisées en nombre par la préfecture du département.