« L'Equipe » ne paraîtra pas demain en raison de la grève contre le plan social

MOBILISATION La mobilisation se poursuivra tant que le projet de plan social ne sera pas suspendu

L. Be.

— 

Le journal L'Equipe. Illustration.
Le journal L'Equipe. Illustration. — AFP or licensors

Après quatre jours de grève, la mobilisation ne faiblit pas à L’Equipe. Le quotidien sportif ne paraîtra pas ce mercredi. Après une nouvelle réunion entre les élus et la direction ce mardi, la grève a été reconduite pour 24 heures à l’issue d’une assemblée générale. La mobilisation se poursuivra tant que le projet de PSE ne sera pas suspendu.

« Nous avons constaté un changement de ton de la part de la direction, mais elle n’est pas prête à retirer le plan social prévoyant la suppression d’une cinquantaine d’emplois plus des postes de pigistes », explique une source syndicale à 20 Minutes. En détail, 47 postes de journalistes sont visés par le projet, « mais 12 postes seront créés dans le cadre du plan de relance qui suivra, donc l’impact social est de 35 postes », souligne la direction du groupe L’Equipe.

Une solution alternative évoquée

Pour les salariés, ce projet est incohérent. « On reproche la suppression de ces emplois au moment où la direction demande de multiplier par trois le nombre d’abonnés directs, or on fera moins de Ligue 1, moins de Ligue 2, moins de basket et on ne pourra plus traiter certains sports », reprend l’élu. Si la crise du Covid-19 et l’arrêt des événements sportifs a plongé le journal dans une crise conjoncturelle, pour la direction, les projections sont mauvaises pour les années à venir. « L’Equipe devient une marque structurellement déficitaire », assure la direction du groupe.

La mobilisation a lieu alors que trois réunions de travail sont prévues cette semaine. Selon un élu présent à la réunion de ce mardi, la direction n’aurait pas complètement fermé la porte à une solution alternative sans pour autant apporter de garanties. « A partir du moment où nous n’avons rien de tangible, nous n’arrêtons pas la grève », a-t-il expliqué. « Aujourd’hui, nous continuons d’avancer sur ce projet », indique de son côté la direction.

Confronté à des difficultés financières dues à l’arrêt des compétitions sportives au printemps 2020 avec la crise sanitaire, le groupe L’Equipe (qui édite aussi France Football et Vélo Mag) est traversé par de vives tensions depuis juin.