Loi sur la « sécurité globale » : Darmanin va proposer un amendement garantissant la liberté de la presse

DEBATS Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin propose d’introduire un amendement garantissant la liberté de la presse dans la proposition de loi « sécurité globale », examinée à l’Assemblée

20 Minutes avec AFP

— 

Gérald Darmanin le 18 novembre 2020
Gérald Darmanin le 18 novembre 2020 — ISA HARSIN/SIPA

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin va proposer jeudi d’introduire un amendement garantissant la liberté de la presse dans la proposition de loi « sécurité globale », examinée à l’Assemblée et qui suscite une polémique autour de l’image des policiers, a indiqué son entourage à l’AFP.

Cet amendement, qui sera proposé lors d’une rencontre dans la soirée avec le patron des députés LREM Christophe Castaner autour du Premier ministre Jean Castex, viendra « préciser l’article 24 », très critiqué par les opposants au texte, pour garantir que « la liberté de la presse n’est bien entendue en rien menacée », a-t-on ajouté de même source.

Plusieurs députées et députés de la majorité avaient réclamé ces derniers jours une telle précision, parmi lesquels Lateitia Avia, Alexandra Louis et Pierre Person.

A l’issue de cette réunion entre Jean Castex, Gérald Darmanin et Christophe Castaner, Matignon a indiqué dans un communiqué que l’article 24 du texte fera, sur « proposition du ministre de l’Intérieur », « l’objet d’un amendement gouvernemental visant à préciser que les dispositions envisagées ne feront nul obstacle à la liberté d’informer et que le délit créé par le texte visera uniquement le fait de diffuser des images dans le but qu’il soit manifestement porté atteinte à l’intégrité physique ou psychique d’un fonctionnaire de police ou d’un militaire de la gendarmerie nationale ».