Valérie Trierweiler a été licenciée de « Paris Match », la journaliste « en état de choc et de sidération»

DEPART La journaliste et ex-compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, a été « remerciée » par le magazine hebdomadaire « Paris Match »

A.D.

— 

La journaliste Valérie Trierweiler officiait à « Paris Match » depuis 1989.
La journaliste Valérie Trierweiler officiait à « Paris Match » depuis 1989. — JP PARIENTE/SIPA

Un « licenciement sans aucun motif valable », selon l’intéressée. Valérie Trierweiler « vient d’être remerciée » par Hervé Gattegno, directeur général de la rédaction de Paris Match, selon la journaliste de la Lettre de l’audiovisuel, Sandra Muller.

Une information confirmée ce jeudi par Valérie Trierweiler sur son compte Twitter. « J’ai appris en plein cœur de l’été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans. Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération », écrit la journaliste.

Valérie Trierweiler travaillait pour l’hebdomadaire depuis 1989, d’abord au service politique puis chargée d’une rubrique littéraire.

L’ex-compagne de François Hollande ne serait pas la seule à quitter l’hebdomadaire, où plusieurs autres départs sont attendus, selon des informations du Figaro.