Annabelle Lengronne coupée au montage sur Canal+ Afrique après avoir cité Assa Traoré

MEDIAS Claire Diao, la présentatrice de « Ciné Le Mag », a démissionné à la suite de la suppression du témoignage d’Annabelle Lengronne de son émission

C.R.

— 

Annabelle Lengronne en janvier 2017 lors du Chaumet's Cocktail Party
Annabelle Lengronne en janvier 2017 lors du Chaumet's Cocktail Party — NIVIERE/SIPA

Un montage qui ne passe pas. Mardi 23 juin, l’actrice Annabelle Lengronne est l’invitée de l’émission Ciné Le Mag, diffusée sur Canal+ Afrique. Lors du tournage, l’animatrice Claire Diao lui demande quelle est la femme noire qui l’inspire, ce à quoi la comédienne répond en citant le nom d’Assa Traoré. Soudainement, elle est interrompue. « J’entends une voix qui vient du plateau et je n’arrive pas très bien à distinguer qui parle, explique Annabelle Lengronne à Loopsider. Je vois une silhouette qui s’avance et qui dit “On ne parle pas d’Assa Traoré ici.” »

Cette voix est celle de Frédéric Dezert, le directeur des programmes de la chaîne. À cause de cette intervention, le passage d’Annabelle Lengronne dans l’émission est intégralement coupé au montage. Contacté par nos confrères de Loopsider, Frédéric Dezert se justifie : « Assa Traoré est un sujet franco-français et n’avait aucun rapport avec le cinéma ou notre public africain. […] Ce n’est pas de la censure. »

Cinq démissions au sein de l’émission

Sur sa page Facebook, l’animatrice du programme à l’antenne depuis deux ans sur Canal+ Afrique a fait part de son témoignage après la diffusion de ce numéro diffusé le 11 juillet. « Suite à la pression puis à la menace d’éviction de notre équipe par la production suivis par plusieurs pourparlers avec la direction de Canal+ Afrique, notre équipe qui a animé avec passion et professionnalisme cette émission depuis 82 épisodes a le regret de vous annoncer son départ », a écrit Claire Diao. Au total, ce sont cinq personnes qui ont présenté leur démission à la direction.