BFMTV : Les salariés votent la reprise de la grève jusqu’à lundi

SOCIAL Les salariés de NextradioTV se sont prononcés pour la reprise immédiate du mouvement jusqu’à lundi 9h

20 Minutes avec AFP

— 

Paris le 27 mars 2012. Regie de television de la chaine d'information en continu BFM TV. Illustration Ecran. Images direct plateau.
Paris le 27 mars 2012. Regie de television de la chaine d'information en continu BFM TV. Illustration Ecran. Images direct plateau. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le débat entre les candidates à la mairie de Paris a bien eu lieu jeudi soir sur BFMTV, mais le bras de fer continue en coulisses à NextradioTV. Les salariés de BFMTV et RMC ont en effet voté jeudi la reprise du mouvement de grève contre d’importantes suppressions de postes.

Lors d’une assemblée générale, organisée en fin d’après-midi, les salariés se sont prononcés pour la reprise immédiate du mouvement jusqu’à lundi 9h, avec 326 voix sur 465 votants. Par ailleurs, 117 ont voté pour une journée de grève dimanche et 22 pour l’arrêt de la grève.

Suppression d’environ 500 postes en vue

Une première grève de 24 heures avait été lancée mercredi au sein de NextradioTV, filiale de médias d’Altice, pour protester contre un plan d’économies prévoyant la suppression d’environ 500 postes, soit un tiers des effectifs.

Avec trois grandes revendications : aucun départ contraint, le rejet de la suppression de la moitié des pigistes et intermittents et de meilleures conditions sociales pour les salariés restants.

Lors des discussions, la direction de NextradioTV avait accepté de « transformer son plan de sauvegarde de l’emploi en un plan de départs volontaires ». Un geste en direction des grévistes, qui n’a donc pas empêché la reprise du conflit, inédit dans l’histoire de la filiale d’Altice.