Audiences radio : France Inter et RTL sont les stations les plus écoutées par les Français

MEDIAS Le dernier sondage Médiamétrie, pour la période allant du 30 décembre 2019 au 16 mars 2020, a été publié jeudi

20 Minutes avec AFP

— 

Le 4 mars 2020, sur RTL, Yves Calvi a célébré la 3000e chronique de l'humoriste Laurent Gerra.
Le 4 mars 2020, sur RTL, Yves Calvi a célébré la 3000e chronique de l'humoriste Laurent Gerra. — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

France Inter et RTL sont des leaders en progression, révèle le sondage Médiamétrie publié jeudi. Celui-ci mesure les audiences radio de janvier jusqu’au dernier jour avant le confinement, le 16 mars.

France Inter reste ainsi au niveau historique de la vague de novembre-décembre avec 12,8 % d’audience cumulée (+1,1 point sur un an), devant RTL (12,1 %, +0,8).

Les deux stations ont vu leur part d’audience progresser fortement, désormais ex aequo à 13,4 %. RTL enregistre par ailleurs la plus longue durée d’écoute du sondage, avec 2h24 par jour et par personne.

Franceinfo recule à 7,4 % (-1,2 point), un an après une vague record liée à la forte actualité autour des « gilets jaunes ».

Europe 1 reste optimiste

RMC, quant à elle en recul avec 6,4 % d’audience cumulée (-0,9), tandis que France Bleu est stable à 6,3 % (-0,1).

Europe 1, qui avait sorti la tête de l’eau, affiche une mauvaise vague avec 5,4 % d’audience cumulée (-0,5 sur un an). Cependant sa durée d’écoute augmente de 8 minutes, à 1 heure 47, ce qui « veut dire que le projet suscite de l’adhésion », estime Constance Benqué, directrice générale du pôle News du groupe Lagardère (qui rassemble Europe 1, Le Journal du dimanche et Paris-Match). Après de nombreux changements ces trois dernières années, la grille de programmes devrait donc être « stabilisée ».

Le média radio a continué de perdre des auditeurs sur la période allant du 30 décembre 2019 au 16 mars 2020, avec 42,3 millions d’auditeurs chaque jour, soit 77,6 % des Français (-119.000 sur un an). Les résultats de l’enquête Médiamétrie ont été avancés en conséquence de la crise sanitaire.