Portrait de l'avocat Yassine Bouzrou sur LCI : Le Barreau de Paris saisit le CSA

POLEMIQUE Le portrait de l'avocat Yassine Bouzrou, diffusé mercredi soir, a vivement fait réagir sur les réseaux sociaux

V. J.

— 

L'avocat Yassine Bouzrou.
L'avocat Yassine Bouzrou. — JOEL SAGET / AFP

A la demande du bâtonnier de Paris, Juan Branco n’est plus l’avocat de Piotr Pavlenski dans l’affaire Benjamin Griveaux, pour laquelle il vient d'être mis en examen avec sa compagne Alexandra de Taddeo. Son nouvel avocat s’appelle Yassine Bouzrou, et la chaîne info LCI a fait son portrait pour les téléspectateurs mercredi.

La journaliste a commencé par le présenter comme un « habitué des dossiers médiatiques », de « la nouvelle génération montante du barreau », au « parcours assez atypique ».

Affublé d’un bonnet d’âne

Après avoir évoqué sa famille modeste et son enfance en cité, LCI s’attarde sur ses « déboires scolaires » : « Il a quand même été viré trois fois de suite, jusqu’à ce qu’une école accepte de lui ouvrir ses portes, mais qui lui fermera quand même les portes du Bac L. » Le récit est accompagné d’une infographie montrant Yassine Bouzrou affublé d’un bonnet d’âne. Son parcours d’avocat est expédié en deux mots, et la présentatrice, rigolarde, remercie le service infographie « qui nous a gâtés cette après-midi ».

« Une présentation pour le moins maladroite »

Après que ces images ont suscité un tollé sur les réseaux sociaux, la directrice de la rédaction de la chaîne, Valérie Nataf, a réagi sur Twitter ce jeudi matin : « A tous ceux qui s’offusquent du portrait de Yassine Bouzrou sur l’antenne de LCI, nous disons qu’effectivement cette présentation est pour le moins maladroite ».

Yassine Bouzrou, contacté par 20 Minutes, n’a pas encore réagi. La présidente du Conseil national des Barreaux, Christiane Féral-Schuhl a annoncé ce jeudi son intention de saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel​ (CSA) pour cette « présentation particulièrement dégradante ». Selon Le Monde, le Barreau de Paris saisira égalemement le CSA.

Mise à jour 14h31 : Ce jeudi, la présentatrice du Club, l’émission dans le cadre de laquelle le portrait a été diffusé, est revenue sur le sujet. « Si nous avons blessé maître Bouzrou, nous en sommes désolés. Il n’y avait pas d’intention de nuire », a-t-elle déclaré avant de reconnaître que « la forme n’était pas la bonne » pour retracer le « parcours singulier » de l’avocat.