LCI propose de regrouper les chaînes d'information en continu de la TNT dans un même bloc thématique

TELEVISION Thierry Thuillier, directeur général de l'information de LCI, propose de profiter de l'arrêt de France 4 et France Ô

M. Lo.

— 

LCI aimerait changer de numéro dans la TNT.
LCI aimerait changer de numéro dans la TNT. — MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

Le directeur général de l’information de LCI, Thierry Thuillier, aimerait regrouper les chaînes d’information de la TNT dans un bloc thématique. C’est ce qu’il a proposé dans une interview au Figaro ce dimanche.

La disparition au second semestre 2020 de France 4 et France Ô, des chaînes actuellement diffusées sur les canaux 14 et 19, permettrait ce regroupement, estime le patron de l’information de LCI. La chaîne d’information en continu du groupe TF1 occupe le canal 26, loin derrière BFM TV (15) et CNews (16), et juste devant Franceinfo (27). Thierry Thuillier propose donc de former un seul bloc « information », comme dans les box des opérateurs Internet.

« La diversité des points de vue »

« En cette période préoccupée par les fake news, il serait bien que le public puisse trouver un bloc de chaînes d’info où s’exprime la diversité des points de vue », estime-t-il.

Mais BFM TV est opposée à ce regroupement. « Nos confrères de BFMTV n’ont pas à s’inquiéter de ce regroupement car malgré l’arrivée de LCI et de Franceinfo, ils restent leaders. (…) Et l’équité voudrait que ces chaînes soient regroupées », précise Thierry Thuillier. En novembre dernier, LCI détenait une part d’audience moyenne de 0,8 %, contre 2,2 % pour BFM TV, la chaîne leader sur l’info.

Sujet abordé dans le projet de loi audiovisuelle

Le regroupement des chaînes par thématiques est en tout cas envisagé par le ministre de la Culture Franck Riester, qui défend le projet de loi de réforme de l'audiovisuel. Selon Thierry Thuillier, « ce sujet va être abordé dans le projet de loi audiovisuelle et devrait être tranché par le futur régulateur » d’ici fin 2020 ou début 2021.

Jeudi dernier dans Le Figaro, Alain Weill, le président d’Altice France, maison-mère de BFM TV, s’était opposé au rassemblement des chaînes d’informations. Pour lui, « modifier la numérotation, c’est prendre le risque d’avoir trois chaînes privées en difficulté. » Il proposait par contre de créer un bloc thématique des chaînes diffusant des documentaires (RMC Découverte et RMC Story avec France 5 et Arte), et d’avancer toutes les chaînes d’un numéro.