Olivier Truchot a pris la défense de Johnny Blanc après ses propos sur Steve dans «Les Grandes Gueules»
Olivier Truchot a pris la défense de Johnny Blanc après ses propos sur Steve dans «Les Grandes Gueules» — RMC

RADIO

«Les Grandes Gueules» se justifient pour les propos sur Steve Maia Caniço tenus par Johnny Blanc

Un chroniqueur de l’émission de RMC avait comparé ce jeudi la mort du jeune homme à Nantes aux « chiens écrasés »

Le compte Twitter des « Grandes Gueules », l'émission de débat de RMC, a publié ce vendredi un extrait du dernier numéro de l’émission, dans lequel l’animateur Olivier Truchot  revient sur les propos du chroniqueur Johnny Blanc.

« Hier, des internautes ont cru que Johnny Blanc comparaît la mort de Steve à celle d’un chien écrasé : NON ! Il s’en prenait aux politiques qui réagissent trop vite ! », écrivent Les Grandes Gueules sur Twitter. Dans la séquence vidéo, l’animateur dénonce les « menaces de mort » et le harcèlement que le chroniqueur et fromager Johnny Blanc a reçu après l’émission de jeudi.

Ce tweet fait référence à une séquence de l’émission de la veille, qui a fait beaucoup réagir. Les chroniqueurs présents discutaient de la mort de Steve Maia Caniço à Nantes, et tentaient de déterminer s’il s’agit d’une « affaire d’État ».

« Mais c’est quoi une affaire d’État sans déconner aujourd’hui ? »

« Pas d’affaire d’État pour toi ? » demande Olivier Truchot à Johnny Blanc. « Mais pas plus que pour Benalla, pas plus que pour… Mais c’est quoi une affaire d’État sans déconner aujourd’hui enfin ? C’est-à-dire qu’il y a un chien écrasé dans la rue, ça y est c’est une affaire d’État. Moi je n’en peux plus », répond le chroniqueur.

Les réactions ont été très vives sur les réseaux sociaux, reprochant au chroniqueur des « Grandes Gueules » d’avoir comparé la mort de Steve Maia Caniço à des « chiens écrasés ». Les internautes ne sont d’ailleurs pas très convaincus par les explications de l’émission. D’autant que le passage incriminé a été depuis retiré du replay de l'émission.