M6 et RTL lancent des podcasts en s'appuyant sur leurs animateurs populaires

PODCAST Le groupe M6 a décidé de surfer sur la vague du succès des podcasts, et propose depuis ce lundi plusieurs séries d'émissions inédites

20 Minutes avec AFP

— 

RTL et notamment ses «Grosses Têtes», appartiennent au groupe M6
RTL et notamment ses «Grosses Têtes», appartiennent au groupe M6 — ZIHNIOGLU KAMIL/SIPA

L'univers du crime avec Jacques Pradel, la science qui se cache derrière notre quotidien avec Mac Lesggy, les grands moments de la vie politique avec Alain Duhamel... M6 et RTL ont lancé, ce lundi, leur première offre de podcasts originaux, qui s'appuie sur des voix populaires de leurs antennes.

Baptisée RTL Originals, cette offre du groupe M6, constituée d'une première salve de cinq podcasts originaux, s'appuie sur l'expertise de la radio RTL, qu'il a rachetée il y a un an et demi, et représente l'un des premiers aboutissements concrets de ce rapprochement.

Des thématiques proches des auditeurs

Au programme, des émissions avec des thèmes dans l'air du temps : la politique (L'oeil de la République avec Alain Duhamel), l'international (Une lettre d'Amérique avec le correspondant de RTL aux États-Unis Philippe Corbé), les faits divers (Les voix du crime, avec Nathalie Renoux, Amandine Bégot, Jacques Pradel et Jean-Alphonse Richard), la science (E = M6... au carré, avec Mac Lesggy), et le plaisir féminin (Les Françaises au lit, adaptation d'une émission de la chaîne Téva).

Ces podcasts ont été mis en ligne sur les portails numériques du groupe (RTL.fr, 6Play), des plateformes partenaires comme Apple Podcasts ou YouTube, et des réseaux sociaux. Ils offrent des durées (de quelques minutes à une demi-heure) et des périodicités variables.

Une offre amenée à se densifier

Six autres suivront cet été et au mois de septembre, dont une série d'entretiens avec le DJ Martin Solveig réalisés par Fun Radio, et Le golden Mic, création du studio digital du groupe, Golden Network, qui proposera des extraits de one-man-shows en son binaural, c'est-à-dire avec un effet immersif. « C'est l'ensemble du groupe qui se met en marche avec cette offre, en s'appuyant sur ses talents, qu'ils soient issus de la télé, de la radio, ou du digital », a expliqué Antoine Daccord, qui dirige cette activité.

Une centaine d'idées ont été explorées pour aboutir à ces premières émissions, dont un bilan sera tiré dans quelques mois, avec un accent mis sur des contenus pédagogiques et pouvant plaire à des publics variés. « L'objectif, c'est d'installer RTL Originals de manière pérenne, on va se laisser du temps pour que ça prenne », assure le responsable, sans communiquer d'objectifs chiffrés en termes d'écoutes ou de revenus.