Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 dégringole

AUDIENCES Pour la première fois depuis trente ans, France Inter devient la première radio de France devant RTL

A.D.

— 

Des micros aux couleurs du logo de France Inter.
Des micros aux couleurs du logo de France Inter. — JOEL SAGET / AFP

Pour la première fois depuis trente ans, France Inter dame le pion à RTL ! France Inter est devenue, selon les résultats d’audience de la radio sur la vague janvier-mars 2019 dévoilés par Médiamétrie ce jeudi, la radio la plus écoutée de France, en audience cumulée comme en part d’audience. La radio généraliste publique détrône RTL, détentrice du titre depuis 2016. Depuis 2002, RTL n’a été dépassée que 25 fois sur 67 vagues, surtout par la radio musicale NRJ, aujourd’hui 3e, mais aussi par France Info, jamais par une antenne généraliste.

Un bon bilan pour la maison ronde

La station dirigée par Laurence Bloch peut compter quotidiennement sur 6,3 millions d’auditeurs, en gagnant plus de 200.000 auditeurs sur un an. France Inter fait moins bien que son record historique de fin d’année, en égarant 100.000 auditeurs. France Inter devance RTL en baisse avec 6,1 millions de fidèles chaque jour. L’audience cumulée de la station publique progresse de 0,4 point sur un an et s’établit à 11,7 %, tandis que celle de la radio du groupe M6 chute lourdement à 11,3 %, perdant 0,9 point.

La maison ronde a d’autres raisons de se réjouir. Avec une audience cumulée à 8,6 %, Franceinfo se place 4e et gagne également 0,3 point par rapport à l’an dernier tandis que France Culture réalise la plus belle progression, avec une audience cumulée de 2,8 %, elle gagne 0,6 point sur un an. France Bleu, en revanche, avec 3,4 millions d’auditeurs, soit une audience cumulée de 6,4 % recule de 0,7 point. RMC, radio du groupe Altice, recule de 0,2 point avec une audience cumulée de 7,3 % et 3,9 millions d’auditeurs.

Europe 1 à son plus bas historique

La dégringolade continue du côté d’Europe 1 qui perd 0.9 point d’audience cumulée sur un an, enregistrant la plus forte baisse. Avec 5,9 % d’audience cumulée et 3,2 millions d’auditeurs quotidiens, Europe 1 atteint un nouveau à son plus bas historique et fait jeu égal avec Nostalgie et Skyrock. Une motion de défiance contre la direction et l’actionnaire pourrait être votée ce jeudi lors d’une assemblée générale.

L’audience cumulée des radios musicales s’effrite. Celle de NRJ, en baisse de 0,4 point, s’établit à 9,5 % (soit 5,1 millions d’auditeurs) Chérie, autre station du groupe NRJ, recule de 0,3 point à 3,5 % (soit 1,8 million d’auditeurs). Huit des dix premières radios de France enregistrent des audiences à la baisse, cinq d’entre elles enregistrent leur plus bas historique. Un résultat inquiétant pour le média radio qui perd 788. 000 auditeurs en un an.