Gilets jaunes: Une journaliste menacée de mort à un rassemblement pour la liberté de manifester

PRESSE Deux plaintes vont être déposées, l’une par la journaliste, l’autre par la rédaction de Bip TV

A.D.

— 

À Châteauroux, une journaliste d'une chaîne d'information locale a été menacée de mort par un individu. (Photo d'illustration)
À Châteauroux, une journaliste d'une chaîne d'information locale a été menacée de mort par un individu. (Photo d'illustration) — 20 MINUTES/SIPA

Une nouvelle atteinte à la liberté de la presse. Lise Nicolle, journaliste à Bip TV, une chaîne d’information locale, a été menacée de mort samedi alors qu’elle couvrait un rassemblement pour le droit de manifester, à Châteauroux (Indre). « Si jamais je vois mon visage sur une seule de tes images, je te retrouve et je t’égorge », a lancé un individu à Lise Nicolle lors de ce rassemblement contre la loi anticasseurs. Un événement organisé par l’association de la Ligue des droits de l’homme, qui rassemblait syndicats, partis politiques et Gilets jaunes.

Deux plaintes déposées ce lundi

La journaliste a d’ores et déjà déposé une main courante samedi. Deux plaintes vont être déposées, l’une par la journaliste, l’autre par la rédaction de Bip TV, directement auprès de la procureure de la République, ce lundi.

« C’est inacceptable que des menaces de mort soient proférées, c’est d’autant plus lâche que ça vise une femme, et en plus c’était lors d’un rassemblement défendant les libertés dont celle à l’information », a déclaré au Parisien le président de la chaîne et par ailleurs maire d’Issoudun, André Laignel. L’agresseur n’a pas été interpellé. Depuis le début de la mobilisation des « gilets jaunes », les médias ont été pris pour cibles à plusieurs reprises.