Catherine Sinet lance un journal satirique exclusivement féminin, «Siné Madame»

LANCEMENT Le journal, rédigé exclusivement par une équipe de femmes mais destiné à tous et toutes, sort son premier numéro le 17 avril.

Marie Leroux

— 

 Catherine Sinet, rédactrice en chef, en 2008.
Catherine Sinet, rédactrice en chef, en 2008. — ALIX WILLIAM/SIPA

Catherine Sinet, actrice et rédactrice en chef de Siné Mensuel, crée son propre journal satirique indépendant et entièrement féminin. Le premier numéro paraît ce 17 avril. 

Siné Madame se présente comme « le premier journal satirique sans pub et sans mécène, qui s’adresse aux femmes bien sûr mais aussi aux hommes, en fait à tous ». Quant à son slogan « Le journal qui ne simule pas », il est une allusion subtile au  manque d'épanouissement des femmes dans leur vie sexuelle.

Entièrement rédigé et dessiné par des femmes, Siné Madame n’est pas sans rappeler le journal La Fronde, fondé en 1897 par Marguerite Durand. Ce dernier était le premier quotidien féministe et exclusivement féminin au monde.

Un projet novateur

Catherine Sinet situe son journal dans la ligne de grandes figures féminines, et annonce que Siné Madame abordera de manière tout aussi sérieuse que satirique divers sujets comme les désirs des femmes, leurs interrogations, la séduction, la parité, l’ apprentissage de l’anatomie, le clitoris, l’éducation, les découvertes scientifiques et artistiques, les témoignages… Les femmes du journal promettent de prendre la parole pour informer et se moquer, mais devraient également impliquer les lectrices et lecteurs dans leurs réflexions.

Conçu uniquement par des femmes, Siné Madame ne leur est pas réservé pour autant. En effet, le journal est destiné à toutes et tous, les hommes y compris. Ce désir d’ universalité s’explique par « la générosité des femmes qui se moquent d’elles-mêmes et partagent tout cela avec les hommes » selon les rédactrices du journal qui espèrent  ’éduquer les hommes en leur offrant des questions et des réponses d’un point de vue féminin.

Vendu 2,30 euros, Siné Madame accueille des journalistes, autrices, humoristes, militantes… Le premier numéro accueille notamment les signatures de Charline Vanhoenacker, Juliette Arnaud, Isabelle Alonso, Serena Reinaldi, Véronique Brocard et Constance. Regrettant un manque de dessinatrices de presse en France, Catherine Sinet a fait appel à Florence Cestac, Albertine, Cil, Vera Makina Csaszar et Willis from Tunis, dont le personnage est né des révoltes du Printemps Arabe et fait un carton sur les réseaux sociaux.