«Ligue du LOL»: «Les Inrocks» licencie deux journalistes

MEDIAS L’hebdomadaire culturel a licencié David Doucet, rédacteur en chef, et François-Luc Doyez, rédacteur en chef adjoint, révèle « Libération » ce vendredi

F.R.

— 

Image d'illustration «Les Inrockuptibles» (ancien logo).
Image d'illustration «Les Inrockuptibles» (ancien logo). — FRANCOIS GUILLOT / AFP

Fini de rire. Selon Libération, à la suite des révélations autour de la Ligue du LOL, la direction des Inrockuptibles a licencié pour « faute grave » David Doucet et François-Luc Doyez. Ils étaient respectivement rédacteur en chef et rédacteur en chef adjoint. Une décision qui serait motivée par l’impact négatif des révélations sur « l’image » de l’hebdomadaire et par la remise en cause de la « crédibilité journalistique » des deux hommes.

« Je mesure aujourd’hui la dégueulasserie de ces actes et je n’ai pas d’excuses pour cela », avait déclaré David Doucet, dans un message d’excuses début février. Le journaliste, qui a avoué avoir « réalisé deux canulars téléphoniques », a déclaré ne pas avoir deviné « l’ampleur et les traumas subis » par les victimes de la « Ligue du LOL ».

« Fonctionnement toxique »

Des membres de ce groupe Facebook privé, qui rassemblait un certain nombre de journalistes et professionnels de la pub, ont harcelé en ligne des hommes et, surtout, des femmes, pendant plusieurs années dès 2009.

Des enquêtes de Médiapart, de L’Obs et du Monde ont pointé un « fonctionnement toxique » qui aurait eu cours pendant plusieurs années au sein des Inrockuptibles. « Manifestement, certains ont mal vécu la réorganisation de la rédaction […], d’avoir été écartés ou de ne pas avoir été promus : la rancœur et les règlements de comptes sont à la manœuvre », répondait David Doucet à nos confrères du Monde, en réaction à ces révélations.