«Gilets jaunes»: Le fondateur de «Vécu», le média du mouvement, se dit «écœuré» mais continue malgré tout

RIFIFI Gabin Formont, le fondateur de « Vécu », le média des « gilets jaunes », semble avoir du mal à continuer son action

C.B.

— 

Gabin Formonta a annoncé dans une vidéo arrêter «Vécu», le média des «gilets jaunes».
Gabin Formonta a annoncé dans une vidéo arrêter «Vécu», le média des «gilets jaunes». — Capture d'écran / Vécu

« J’ai vu vos messages, je ne vais pas abandonner, je n’en ai pas le droit, les enjeux sont bien plus grands que moi. » Voici une partie du message qu’a laissé Gabin Formont, ce samedi après-midi sur la page Facebook de Vécu, le média des gilets jaunes. « Ecœuré », le fondateur de ce média avait annoncé ce matin dans une vidéo vouloir « arrêter Vécu et disparaître du mouvement ».

« J’arrête Vécu et je disparais du mouvement car je suis écœuré, expliquait-il dans la vidéo Je m’excuse auprès de tous les blessés et ceux qui vont l’être. Je ne pourrai plus être là pour vous. » Il précise : « Je m’étais donné un rôle : aider les gens qui se faisaient massacrer pour rien, ça m’a épuisé, ça a pris toute la place dans ma vie. » Il abonde, dans cette vidéo Facebook de plus de cinq minutes : « Je n’irai plus dans les manifestations, je vais rester loin de tout ça. »

« Ça va mal se terminer »

Aigri, le fondateur du média ajoutait : « Je vais laisser les stars du mouvement s’occuper des blessés. » Il prophétisait également : « Ça va mal se terminer, il n’y a pas l’intelligence autour pour que ça se passe bien ». « Ils m’ont carrément éjecté de la place où les blessés devaient parler. J’ai accepté de donner beaucoup, j’ai accepté d’oublier ma vie, de ne plus calculer ma famille […]. On me récompense en me crachant à la gueule. »

Dans le message qui a suivi la vidéo, touché par le soutien des 42.000 personnes abonnées à sa page, Gabin Formont a expliqué son ras-le-bol : « J’ai très mal "vécu" les accusations, les calomnies, les manipulations et les mensonges qu’un pseudo-pirate fait courir sur moi depuis plusieurs semaines. »

« Un grand merci pour votre soutien »

« Le petit Franck s’est fait manipuler et il me crache au visage depuis, il se pavane auprès des stars du mouvement et a oublié l’aide et la bienveillance que je lui ai apportées. Ce matin il m’a viré de la manifestation comme vous avez pu le voir sur les images. J’en ai été très affecté car je suis quelqu’un de sensible et la fatigue accumulée en plus d’une bonne bronchite qui traîne depuis une semaine m’ont fait péter les plombs. » Il conclut : « Un grand merci pour votre soutien car je me sentais vraiment sali et vos messages m’ont remonté. Courage à tous. »