«Bird Box» a été vu plus de 80 millions de fois sur Netflix

CARTON Et sur toute l’année 2018, la plateforme a attiré près de 30 millions de nouveaux souscripteurs…

20 Minutes avec AFP

— 

Image extraite du film
Image extraite du film — Copyright Merrick Morton/Netflix

Une bien belle année pour Netflix. Avec près de 140 millions d’abonnés dans le monde, la plateforme est de loin le leader de la vidéo en streaming, mais ce succès se fait au prix d’une coûteuse course aux productions originales, face à une concurrence toujours plus acharnée.

Le groupe américain, qui est derrière des succès comme House of Cards ou Stranger Things, a engrangé sur les trois derniers mois de l’année 2018 plus de 8,8 millions de nouveaux abonnés, mieux que ce qu’il espérait lui-même. Il table sur plus de 148 millions d’abonnés au total à la fin du premier trimestre 2019, selon des chiffres publiés jeudi. Sur toute l’année 2018, la plateforme a attiré près de 30 millions nouveaux souscripteurs.

Le succès « Bird Box »

C’est surtout grâce à l’international que Netflix progresse, avec 7,3 millions de nouveaux abonnés en dehors des Etats-Unis au dernier trimestre, le groupe récoltant les fruits d’investissements massifs dans des productions locales ces dernières années, comme Versailles en France ou Dark en Allemagne.

Netflix a selon certains analystes dépensé autour de 12 milliards de dollars en contenus en 2018, avec des séries mais aussi des films comme Bird Box avec Sandra Bullock, sorti toute fin 2018 et vu selon le groupe par 80 millions d’usagers en quatre semaines.

De nombreuses récompenses et de nouveaux concurrents

Une stratégie dépensière qui a payé aussi côté critique avec plusieurs récompenses aux Golden Globes, dont le film du Mexicain Alfonso Cuaron, Roma, dans les catégories meilleur film étranger et meilleur réalisateur. Les Golden Globes « ont renouvelé la confiance des investisseurs dans la stratégie centrée sur les contenus et cette (bonne) publicité devrait aider la croissance du nombre d’abonnés au premier trimestre » 2019, estimaient récemment les analystes de Canaccord.

Précurseur dans le streaming vidéo, Netflix a aujourd’hui de nombreux concurrents qui, même s’ils sont loin derrière, connaissent un succès grandissant, comme Hulu (La Servante Ecarlate), Amazon (La Fabuleuse Mme Maisel, récompensée aux derniers Golden Globes) ou HBO (Game of Thrones).

Il va aussi devoir affronter des nouveaux rivaux : WarnerMedia (AT & T) ou Disney, qui se lancent dans le streaming vidéo, un marché porté par les nouvelles habitudes des téléspectateurs, avides de programmes à la demande et ravis d’abandonner des bouquets câble ou satellite américains très chers. Cette semaine, c’est NBCUniversal qui a annoncé une plateforme pour 2020.