VIDEO. France Inter: L'ultime chronique de Frédéric Beigbeder après son ratage

RADIO L'écrivain n'interviendra plus les jeudis dans la matinale la plus écoutée de France...

F.R.

— 

Frédéric Beigbeder lors de son ultime chronique dans la matinale de France Inter, le 29 novembre 2018.
Frédéric Beigbeder lors de son ultime chronique dans la matinale de France Inter, le 29 novembre 2018. — Capture d'écran France Inter

« Ça a été un immense honneur pour moi de travailler pour vous pendant ces trois saisons, même s'il faut reconnaître que l'horaire est un peu compliqué et que le verbe travailler est très excessif. » Frédéric Beigbeder a livré ce jeudi matin sa toute dernière chronique à l’antenne de France Inter, en mêlant remerciements, ironie et autodérision.

L’écrivain a choisi de mettre un terme à ce rendez-vous hebdomadaire dans la matinale. Une décision qui fait suite à sa chronique ratée et improvisée au micro mi-novembre. Pendant trois minutes, il a tenté de meubler tant bien que mal en expliquant qu’il avait oublié son texte en boîte de nuit. La séquence avait passablement agacé l’animateur Nicolas Demorand et suscité de nombreuses critiques d’auditeurs.

« On peut me reprocher beaucoup de choses... »

« J’ai lu partout que ma dernière chronique avait été catastrophique, ça m’a embêté parce que je ne la trouvais pas différente de la centaine d’autres que j’ai pu faire ici. Ma première chronique en 2016, je sortais d’un bar sans avoir dormi et je n’avais rien foutu. La dernière, je sortais d’un bar sans avoir dormi et je n’avais rien foutu, s’est amusé Frédéric Beigbeder ce jeudi. On peut me reprocher beaucoup de choses mais avouez une certaine cohérence dans ma démarche. »

« Je crois que l’humour ne doit pas être discipliné. J’aime les trous d’air, les moments de flottements, les dérapages et même l’incompétence », a-t-il ensuite plaidé avant de conclure :« Je crois avoir prouvé que trois minutes parfois ça peut être très long, mais je peux vous assurer qu’avec vous, trois ans, c’était bien trop court. »

Frédéric Beigbeder ne quitte pas pour autant France Inter. «Je participe toujours au Masque et la Plume, et on va réfléchir à d’autres choses, chercher d’autres idées», avait-il déclaré au Parisien