Europe 1 «n'en finit pas de couler», cingle le producteur de Nicolas Canteloup

MEDIAS Dans une interview donnée au mensuel «Challenges», Jean-Marc Dumontet estime que Europe 1 est « malmenée par des changements intempestifs »…

F.R.

— 

Nicolas Canteloup et son producteur Jean-Marc Dumontet, en 2017.
Nicolas Canteloup et son producteur Jean-Marc Dumontet, en 2017. — SOLAL/SIPA

« Cette maison est malmenée par des changements intempestifs. Ce bateau n’en finit pas de couler. » Dans une interview accordée à Challenges, Jean-Marc Dumontet, a eu des mots durs pour évoquer Europe 1, sur laquelle officie Nicolas Canteloup dont il est le producteur. Il laisse même entendre que cette saison pourrait être la dernière de l’imitateur à l’antenne.

La radio subit depuis de longs mois une érosion de ses audiences. Dans les derniers chiffres, livrés le 15 novembre, Europe 1 enregistrait une nouvelle baisse de 6.2 %, s’ajoutant à celle des salves précédentes. Comme l’a souligné PureMédias, la chronique humoristique de Nicolas Canteloup n’est écoutée que par à peine plus d’un million de personnes, soit 123.000 de moins que l’an passé.

« Les bons choix au bout d’un moment »

Si Nicolas Canteloup est resté pour cette saison 2018-2019, c’est en partie en raison de l’arrivée de Nikos Aliagas à la présentation de la matinale à la rentrée. L’ex-animateur de C'est Canteloupsur TF1 a beau être ami de l’humoriste et de son producteur, « il faut qu’Europe [1] fasse les bons choix au bout d’un moment », alerte Jean-Marc Dumontet.

« Pas question de tout casser après 80 jours », avait cependant tweeté Laurent Guimier, le patron de la station qui souhaite se donner du temps pour « repositionner Europe 1 dans son créneau historique ».