BeIN Sports: Une amende de 19 millions d’euros confirmée en appel en Egypte

JUSTICE Le groupe de Nasser Al-Khelaïfi était accusé d’avoir imposé aux abonnés le remplacement d’un opérateur égyptien « par un opérateur qatari pour permettre la réception des chaînes »…

20 Minutes avec agences

— 

Le groupe BeIN Sports a été condamné par la justice égyptienne à une amende d'environ 19 millions d'euros.
Le groupe BeIN Sports a été condamné par la justice égyptienne à une amende d'environ 19 millions d'euros. — KENZO TRIBOUILLARD AFP

Le groupe qatari BeIN Sports a écopé d’une amende d’environ 19 millions d’euros pour « violation » de la loi sur la concurrence par la justice égyptienne. La décision a été confirmée en appel, a annoncé ce mardi la presse gouvernementale. Un tribunal de commerce égyptien avait en effet condamné en mars le groupe et son président Nasser Al-Khelaïfi, également président du Paris SG.

BeIN, qui détient notamment le monopole dans la région pour la diffusion des grandes compétitions de football, était accusée d’avoir imposé aux abonnés « de remplacer l’opérateur satellite (égyptien) Nilesat par un opérateur qatari pour permettre la réception des chaînes », selon une source judiciaire.

« Un abus de position dominante »

L’Autorité égyptienne de la concurrence s’est félicitée de cette décision dans un communiqué, évoquant un « abus de position dominante » sur le marché national.

Depuis plus d’un an, le groupe qatari est dans le collimateur des autorités locales. L’Egypte fait partie d’un groupe de pays arabes, dont l’Arabie saoudite, à avoir rompu en juin 2017 ses relations diplomatiques avec le Qatar, accusé de soutenir le terrorisme et de ne pas prendre assez de distance avec l’Iran.

>> A lire aussi : Soupçonné de «corruption privée active», le président du PSG est entendu par la justice suisse

>> A lire aussi : Le Qatar aurait mené des «opérations noires» pour saper ses concurrents