VIDEO. Constance insultée pour sa chronique seins nus: «Il faut arrêter de croire que c’est sale de montrer un corps»

NUDITE « Je m’attendais à ce que quelques frustrés soient énervés mais à ce point-là c’est quand même hallucinant », a estimé l'humoriste Constance...

M.C.

— 

L'humoriste Constance sur France 5.
L'humoriste Constance sur France 5. — France 5

Elle avait fait sensation le 28 août en montrant ses seins à la radio (devant des caméras). L’humoriste Constance, qui a reçu des tombereaux d’insultes sur les réseaux sociaux pour avoir tombé le haut lors d’une chronique sur France Inter, est revenue lundi sur le déferlement de critiques qui a accueilli sa prestation.

« Je m’attendais à ce que quelques frustrés soient énervés mais à ce point-là c’est quand même hallucinant », s’est étonné la jeune humoriste dans l’émission C à vous sur France 5. « Je n’ai pas fait ça pour faire le buzz, pour moi c’était de l’humour. Je ne pensais pas que deux "gougouttes" ça allait affoler autant en 2018. »

« Une femme nue pour vendre du shampoing ça ne pose aucun problème »

Quand l’animatrice de l’émission, Anne Elisabeth Lemoine, lui fait remarquer que ce n’est pas banal à la radio ou à la télévision, Constance répond : « Pourquoi est-ce que c’est tant un scandale de montrer sa poitrine ? C’est comme l’homosexualité, dans quelques années on pourra dire "peu importe si on est hétéro ou homosexuel", ben voilà c’est pareil, une poitrine, un homme torse nu, une femme torse nu… »

Puritanisme, sexisme, misogynie ? Ces réactions en disent long sur notre société, selon elle : « Une femme nue pour vendre du shampoing ou du dentifrice ne pose aucun problème, remarque Constance. Une femme qui montre son corps en disant "mon corps m’appartient, je suis libre et je vous emmerde", ça pose un problème, et il y a quelque chose de plus profond derrière tout ça. »

Elle conclut : « Il faut arrêter de croire que c’est sale, que c’est dégueulasse ou que c’est de vouloir faire le buzz que de montrer un corps, les statues grecques elles sont toutes torse nu comme ça. »