Démission de Nicolas Hulot: «A France Inter, ils sont devenus fous», rigole Edouard Baer

MEDIAS Dans une interview publiée dans «Le Parisien» ce dimanche, Edouard Baer - qui anime dès ce dimanche une émission sur France Inter - s'amuse de la réaction de Léa Salamé et Nicolas Demorand à l'annonce de la démission de Nicolas Hulot...

Fabien Randanne

— 

Edouard Baer, à Cannes, en mai 2018.
Edouard Baer, à Cannes, en mai 2018. — NIVIERE/VILLARD/SIPA

Edouard Baer animera ce dimanche, de 22 h à minuit, sa nouvelle émission sur France Inter, Lumières dans la nuit. Un nouveau rendez-vous hebdomadaire lors duquel l’acteur s’adressera aux auditeurs en direct d’un bar. Pour la première, il n’ira pas très loin puisqu’il posera son micro au bar de la Maison de la radio (Paris 16e).

« On emmène les gens vers le sommeil. Donc on n’est pas obligé d’être intéressant », sourit-il dans une interview accordée au Parisien. « Et de poursuivre : « Il n’y a pas d’enjeu d’audiences donc moins de formatage à la clé. Ce n’est pas comme dans une matinale. »

« Des audiences moins bonnes ne signifie pas que le programme est moins bien »

Edouard Baer précise son propos quitte à faire grincer des dents chez son nouvel employeur. « Ici [à France Inter], ils sont devenus fous. Quand Hulot démissionne [le ministre de l’Ecologie a annoncé mardi face à Lea Salamé et Nicolas Demorand qu’il quittait ses fonctions], au lieu de dire : "Merde, on est en train de perdre une chance de sauver la planète", on dit "C’est génial, il l’a dit chez nous…" On devient fou ! »

Edouard Baer, qui n’a pas forcément pris en compte la montée d’adrénaline qu’une telle annonce a pu provoquer auprès des deux journalistes de France Inter, semble mettre cette réaction sur la pression de l’audience. « Des audiences moins bonnes n’ont jamais signifié que le programme était moins bien », avance-t-il.

Dans une vidéo mise en ligne par France Inter, Léa Salamé, disait avoir vécu ici son « plus fort » moment de radio, qualifiant de « moment de grâce », cette démission en direct.