Une centaine de journaux américains se mobiliseront contre Donald Trump jeudi

ETATS-UNIS Le « Boston Globe » et de nombreux autres titres américains veulent protester contre les attaques incessantes du président américain envers les médias…

C.W.

— 

Illustration du «Boston Globe».
Illustration du «Boston Globe». — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Les médias américains en ont ras la casquette de Donald Trump. Comme le rapporte le Guardian, repéré par le site de BFMTV, une centaine de journaux se mobiliseront jeudi afin de protester contre les attaques incessantes du président américain envers les médias.

Portée par le Boston Globe, la campagne (soutenue par la American Society of News Editors), prendra la forme d’éditos publiés dans chaque journal et devrait être suivie par des titres de presse à grand tirage comme le Houston Chronicle, le Miami Herald ou encore le Denver Post.

« De telles attaques sont alarmantes »

« Cette sale guerre contre la presse libre doit cesser, est-il écrit dans l’appel à la mobilisation. Les publications, quelles que soient leurs orientations politiques, pourront faire une puissante déclaration en se mobilisant pour la défense commune de leur profession et le rôle vital qu’elle joue dans le gouvernement, pour et par le peuple. » « Nous proposons de publier le 16 août un éditorial sur les dangers des agressions de l’administration envers la presse, et demandons aux autres journaux de s’engager à publier les leurs à la même date. Nos mots seront différents, mais nous sommes au moins d’accord sur le fait que de telles attaques sont alarmantes », est-il ajouté.

Depuis son investiture, Donald Trump s’en est régulièrement pris à certains médias américains, comme le New York Times ou encore CNN, les accusant notamment de diffuser des fake news. Des journaux que le président qualifie « d’ennemis du peuple », comme le rappelle le Guardian.