Russie: Une loi va obliger certains journalistes à se déclarer comme «agents de l'étranger»

DECLARATION Cette proposition de loi doit être votée en deuxième lecture par le Parlement la semaine prochaine…

20 Minutes avec AFP

— 

Le siège du Parlement russe, le 11 avril 2018 à Moscou.
Le siège du Parlement russe, le 11 avril 2018 à Moscou. — Yuri KADOBNOV / AFP

En Russie, les députés préparent une loi qui obligera les journalistes travaillant pour certains médias à se présenter comme « agent de l’étranger », a annoncé ce mardi le vice-président de la Douma, chambre basse du parlement russe. Depuis l’an passé, une loi permet déjà de classer tout média international opérant en Russie d'« agent de l’étranger », sur décision du ministère de la Justice. La nouvelle loi irait encore plus loin en étendant l’appellation à tout journaliste travaillant pour ces médias.

La proposition de loi doit être votée en deuxième lecture par la Douma la semaine prochaine. Si elle est adoptée, elle devra ensuite être approuvée en troisième lecture par les députés puis votée par les sénateurs, généralement une formalité, avant d’être promulguée par Vladimir Poutine.

Les personnes concernées « devront publier des rapports concernant leurs financements et la manière dont ils utilisent leur argent », a déclaré Piotr Tolstoï, vice-président de la Douma et un des auteurs de cette proposition de loi.

Une pratique qui vise les médias russes aux Etats-Unis

Il a ajouté que cette nouvelle loi était nécessaire comme mesure de rétorsion si les droits des journalistes russes étaient violés à l’étranger. « Nous prévoyons que ces mesures auront uniquement un caractère réciproque », a-t-il déclaré, selon des commentaires publiés par ses conseillers.

Depuis une loi votée en 2012, les organisations bénéficiant d’un financement de l’étranger et ayant une « activité politique », un concept volontairement très flou, doivent s’enregistrer comme « agent de l’étranger » et s’afficher en tant que tel dans toute communication ou activité publique.

En novembre dernier, la loi a été étendue à tout média international opérant en Russie. Elle a été votée en réaction à l’obligation faite à la chaîne RT, contrôlée par l’Etat russe, de s’enregistrer sous cette appellation aux Etats-Unis. Les radios Voice of America et Radio Free Europe/Radio Liberty, financées par le Congrès américain, ainsi que sept autres médias qui leur sont affiliés, ont ensuite été classés comme « agent de l’étranger » en Russie.

>> A lire aussi : Avertie par le CSA sur la Syrie, RT France plaide l'«erreur technique»

>> A lire aussi : La chaîne publique russe RT se plaint d'être rejetée par l'Elysée

>> A lire aussi : Les médias russes RT et Sputnik interdits de publicité sur Twitter