Le média en ligne Brut a levé 10 millions d'euros et voit grand maintenant

RESEAUX SOCIAUX Brut ne cache plus ses ambitions…

20 Minutes avec AFP

— 

Le média Brut sur YouTube.
Le média Brut sur YouTube. — Capture d'écran

Un petit poucet devenu grand ? La plate-forme vidéo française Brut a levé 10 millions d’euros et, après une version britannique, souhaite s’implanter dans le monde hispanique, a affirmé sa direction au journal Le Monde ce vendredi.

Lancé fin 2016, le média de vidéos diffusées uniquement sur les réseaux sociaux « sera rentable à la fin de l’exercice 2018 », selon son cofondateur Guillaume Lacroix, qui a refusé de donner l’identité des nouveaux actionnaires.

A la conquête de l’Amérique du Sud 

Après s’être déjà lancé aux Etats-Unis et en Inde, Brut prépare une version britannique et réfléchit à une implantation dans le monde hispanique, « soit en Espagne, soit en Amérique latine ». Objectif de la société, qui revendique aujourd’hui 400 millions de vues mensuelles : « Devenir le leader mondial de l’information sur les réseaux sociaux à l’horizon 2020 ».

« Notre objectif était qu’au bout d’un an, nous fassions 20 millions de vues par mois. C’est ce qu’on a fait durant notre premier mois d’existence », a déclaré au Monde Guillaume Lacroix, cofondateur de Brut avec le producteur Renaud Le Van Kim (ex-Grand Journal), et Laurent Lucas, aujourd’hui directeur des rédactions.